Centre

Le projet baptisé Mini Ma Liste ouvre ses portes le 23 août.

De nombreux Ecaussinnois attendaient avec impatience de voir l’ancienne épicerie du quartier de la gare rouvrir ses portes. Situé sur le coin entre l’avenue de la Déportation et la rue Camille Duray, le magasin s’apprête enfin à renaître de ses cendres ce vendredi 23 août. Mais avec un concept bien différent.

La supérette classique devient une épicerie avec un leitmotiv à la mode : "des produits locaux, sains, naturels et avec le moins d’emballages possible", explique Gwenaëlle De Gols, qui a baptisé son épicerie d’un ingénieux nom : Mini Ma Liste.

Les 50 m² du magasin regorgeront ainsi de produits de toute sortes. "On y retrouvera de l’alimentation fraîche comme des fruits, des légumes, des produits laitiers ainsi que des aliments secs (café, thé, oléagineux, …). J’ai aussi un rayon de cosmétiques naturels, des produits de naturopathie, une fontaine à huiles. Et nous aurons aussi du pain dès septembre."

Assistance sociale et criminologue de formation, Gwenaëlle a décidé de changer de vie pour se lancer dans cet ambitieux projet. "Nous avons eu les clefs du bâtiment en décembre 2017. Nous avons commencé les travaux à ce moment-là en lançant un crowdfunding et nous espérions alors ouvrir au printemps 2018. Mais les travaux ont pris plus de temps que prévu parce que nous avons découvert certaines difficultés."

L’annonce a immédiatement créé un vrai engouement à Ecaussinnes. Avant même son ouverture, la page Facebook a par exemple déjà généré près de 1400 abonnés. "L’objectif, c’est d’être ouvert à tout le monde, que l’on soit déjà ancré dans le zéro déchet ou non", insiste Gwenaëlle. "Et ce n’est pas uniquement un magasin parce que les clients pourront recevoir des conseils en alimentation ou de répondre aux demandes particulières."

Il risque donc d'y avoir déjà pas mal de clients et de curieux ce vendredi, dès 10h30, dans le nouveau temple écaussinnois du vrac et du zéro déchet.