Le secteur évènementiel est sur pause depuis plus d'un an maintenant. Avec de nouvelles mesures sanitaires strictes, les chances de voir les Gilles parader dans les rues d'Écaussinnes ont totalement été réduites à néant. Le week-end du 10 et 11 avril sera donc bien calme dans la Cité de l'Amour, mais c'était sans compter l'initiative de Jérôme et David. Ces deux Écaussinnois n'ont pas dit leur dernier mot, et ont décidé de faire vivre le carnaval autrement.

Ce samedi, la population écaussinnoise retrouvera pendant dix minutes les airs de Gilles tant appréciés. Depuis la ruelle Saint-Rémi, Jérôme et David diffuseront des musiques grâce leur important matériel. Tous deux indépendants complémentaires dans l'évènementiel, ils déposent d'installations extérieures adaptées à l'évènement. " On les utilise habituellement pour des soirées dansantes, ou pour des concerts", précise Jérôme Coppin. " Au lieu de les laisser prendre la poussière, on s'est dit qu'on allait les ressortir pour l'occasion. L'objectif, c'est de remettre du baume au coeur aux Écaussinnois et rendre leur sourire."

Et si leur prénom vous dit quelque chose, ce n'est pas par hasard. Le binôme s'était prêté à l'exercice une première fois, lors du confinement au mois d'avril 2020. Ils avaient également diffusé à plusieurs reprises l'hymne national à 20h dans la commune d'Écaussinnes, pour montrer leur soutien envers le personnel hospitalier. Une démarche qui avait séduit de nombreux habitants de la Cité de l'Amour. " Nous n'avons jamais eu de problème avec qui que ce soit", explique Jérôme Coppin. " Les autorités communales ne sont pas revenues vers nous pour se plaindre, et aucun habitant non plus. Nous n'avons que des retours positifs, et ça fait chaud au coeur !"

Les organisateurs veilleront également au maintien des mesures sanitaires. " L'évènement est pensé pour redonner le sourire, pas pour provoquer un énième foyer", nous confie Jérôme. " C'est pourquoi nous n'avons jamais divulgué l'adresse précise d'où nous allons mixer. Nous regardons régulièrement les commentaires pour intercepter toute personne qui voudrait venir sur place en nombre." Les deux Écaussinnois lanceront l'opération à 19h, ce samedi.