Le groupe Ensemble déplore la multiplication de faits de vandalisme.

Les caméras de surveillance installées à Ecaussinnes défendent-elles suffisamment contre les délits ? C'est la question que se pose le groupe Ensemble et ses conseillers communaux. Lors du conseil communal de ce lundi 17 février, Valene Depreter a ainsi décidé d'interpeller le bourgmestre Xavier Dupont sur l’état et l’efficacité des caméras de vidéosurveillance installées dans l’entité.

Plusieurs faits de vandalisme et de vols se sont produits à Ecaussinnes ces dernières semaines : on citera notamment un cambriolage, des faits de vandalisme et de dégradations volontaires à la plaine de jeu de Marche-lez-Ecaussinnes et au parc des Douze Bonniers ou encore le vol de plusieurs véhicules de particuliers.

Ceux-ci auraient pu être évités ? "Les caméras de vidéosurveillance jouent un rôle tant préventif que répressif. Elles dissuadent d’éventuels fauteurs de trouble et ont de nombreuses fois prouvé leur utilité pour identifier un auteur", commente Valene Depreter. "Nous souhaiterions donc connaître le nombre de caméras installées par la Commune, par la Zone de police de la Haute Senne sur le territoire de l’entité mais aussi leur état de fonctionnement, le rythme de leur maintenance", précise de son côté Sébastien Deschamps, chef de file du groupe Ensemble.

Par ailleurs, la minorité au Conseil communal interrogera également le bourgmestre sur la possibilité d’installer, à terme, des caméras interactives qui, grâce à une transmission sonore bidirectionnelle, permettent de réagir directement et d’entrer en contact avec les éventuelles victimes… Réponse ce lundi.