Cette semaine, de nombreux messages d’Écaussinnois déploraient la destruction des derniers coins de nature dans la Cité de l’Amour. La raison ? Plusieurs arbres couchés au sol près de la ligne 106, une ancienne ligne secondaire de chemin de fer qui reliait Lembeek à Carrières. Sur le réseau social Facebook, la publication a fait plus de 150 commentaires.

Face à toutes ces réactions, la commune d’Écaussinnes a souhaité clarifier la situation. Dans le cadre du sauvetage de la ligne 106 et sa réhabilitation en voie verte, les premières opérations de débroussaillage ont commencé. "Avant toute chose, rappelons que l’objectif du projet est que ce sentier ne soit pas définitivement perdu", a écrit l’échevin de l’environnement, Arnaud Guérard. "Sans l’intervention de la commune, le sentier aurait été démantelé, ce qui aurait été une perte réelle tant pour la mobilité douce que pour l’environnement."

La commune rajoute que son intention est de préserver un couvert forestier autour de la ligne. "Pour avoir été quotidiennement sur place, le personnel procède de manière extrêmement précautionneuse", explique Arnaud Guérard. "Les observateurs de la biodiversité sont d’ailleurs favorables aux opérations qui vont ramener de la lumière et de l’espace pour le développement d’arbres plus grand."

Tout au long du projet, la préservation de la biodiversité est la priorité. Les ouvriers limitent au maximum les coupes nécessaires à la réalisation du projet. La saison choisie pour réaliser ces travaux forestiers ne sont pas un hasard non plus. Ces opérations sont réalisées en dehors des périodes de nidifications. Des zones humides seront d’ailleurs préservées pour accueillir la biodiversité.

La réfection de la ligne est financée principalement via des subsides et une prise en charge par le SPW. Coût total de l’opération : plus d’un million d’euros. L’ensemble du projet a d’ailleurs été co-construit avec les habitants au travers d’une assemblée participative. L’objectif est que cette parcelle "crée une colonne vertébrale de la mobilité douce à Écaussinnes reliant la gare, le centre du village et le reste du réseau RAVeL."

La réhabilitation de la ligne 106 est donc bien encadrée, que les Écaussinnois se rassurent.