Centre

L'intercommunale Hygea développe actuellement un plan stratégique pour tenter d'y répondre.

Il se passe très rarement une semaine dans la Cité de l'amour sans que le ramassage des déchets soit critiqué par les citoyens. Ces derniers jours, les collectes ont par exemple été reportées ou oubliées dans de nombreuses rues écaussinnoises. La faute cette fois-ci à un arrêt de travail spontané lancé la semaine dernière au sein du centre de collecte Hygea de Manage. "Mais au-delà de ça, nous rencontrons des problèmes récurrents et nous espérons avoir enfin des solutions", pointe le bourgmestre Xavier Dupont.

Au sein du conseil communal écaussinnois, tout le monde est unanime pour affirmer que les choses doivent bouger. "Le service offert à la population écaussinnoise s'est dégradé ces dernières années", affirme Sébastien Deschamps pour le groupe Ensemble. "Il y a des manquements à répétition dans la collecte des déchets depuis de nombreux mois. L'intercommunale a des droits mais également des devoirs."

Les solutions ne sont en revanche pas légion. "Le service ne répond pas toujours aux attentes de la population mais il est très compliqué de changer d'opérateur parce qu'ils ne courent pas les rues", explique Xavier Dupont. "Nous avons récemment rencontré le directeur général d'Hygea qui a expliqué qu'un nouveau plan stratégique doit voir le jour prochainement au sein de l'intercommunale. Nous attendons de voir quelles propositions seront mises sur la table afin d'améliorer le système."

En parallèle, la commune d'Ecaussinnes a déjà multiplié les réunions avec les agents techniques, les brigadiers et les superviseurs afin de cibler les problèmes. "Nous avons essayé de trouver des solutions en modifiant par exemple une partie des tournées en alternant les semaines entre les deux parties de la commune. Malgré cela, les problèmes persistent : il y a des agents qui ne prennent pas leur service ou des rues qui sont oubliées parce qu'elles sont de l'autre côté de la nationale."

Pour remédier à ce dernier problème, Hygea développe actuellement un système de géolocalisation afin de s'assurer que toutes les rues soient collectées via un itinéraire déterminé. "Nous attendons beaucoup de ce système afin que les chauffeurs n'oublient plus certaines rues. J'espère que tous les manquements seront rapidement résolués", conclut le bourgmestre.