La commune appelle les exploitants du zoning industriel à prendre des mesures urgentes pour identifier et résoudre cette contamination.

Le plastique, ce n’est définitivement pas fantastique. Encore moins lorsqu’il se retrouve dans la nature. Ce début de semaine, le service environnement de la commune d’Écaussinnes a constaté une pollution au plastique dans les eaux de la Sennette. Une importante quantité de billes translucides de plastique s’était déposée sur les berges du cours d’eau, jusqu’à plus de sept kilomètres en aval du zoning industriel.

© DR

Bien que l’ampleur et les causes de la pollution ne soient pas encore connues, la présence de ces billes à une distance importante en aval du zoning industriel ne manque pas d’inquiéter quant au volume de la contamination. Alertés par un habitant, Arnaud Guérard, échevin de l’environnement, et les services communaux se sont immédiatement rendus sur place.

Ayant pu constater la présence de ces billes de plastique utilisées dans les processus industriels de plusieurs exploitants du zoning de Feluy/Ecaussinnes, des contrôles supplémentaires ont été effectués en amont. La contamination a également été confirmée dans le centre du village. "Les services communaux se sont mis en contact avec le département de la police et des contrôles du SPW, compétant pour la poursuite des infractions environnementales", explique l’échevin

"Nous espérons que cette réaction rapide de la commune permettra d’identifier avec exactitude l’origine et les auteurs de la pollution." La commune d’Ecaussinnes appelle désormais les exploitants du zoning industriel à prendre des mesures urgentes pour identifier et résoudre cette contamination. Lors des dernières réunions de la Commissions Sécurité-Environnement du Zoning qui rassemble les exploitants, les autorités publiques et des citoyens, la commune d’Ecaussinnes avait demandé qu’un renforcement des mesures de suivi du zoning industriel soit effectué. "Au vu du constat de ce début de semaine, cette demande paraît d’autant plus légitime et nécessaire."

L’introduction des billes de plastique dans le cycle de l’eau constitue un danger pour l’environnement, notamment du fait de leur ingestion par les animaux. Quand les études indiquent qu’au moins sept cents espèces sont concernées par ce problème et qu’un million d’animaux marins meurent chaque année dus à l’ingestion de déchets plastiques, il apparaît capital d’agir pour enrayer la contamination des cours d’eau.