Le marché public pour la rénovation du bâtiment vient d'être attribué.

Dans quelques semaines, des ouvriers investiront le home abandonné de Saint-Philomène. "Le marché public a été attribué récemment après examination de la tutelle régioanle", signale le bourgmestre Xavier Dupont. Les travaux vont débuter le 4 novembre pour une durée d'environ 600 jours.

L'ancien hospice qui dispose d'une surface aménageable de 800 m² deviendra ainsi un bâtiment entièrement rénové à l'intérieur. La silhouette de la façade extérieure sera en effet préservée même si elle sera entièrement rafraîchie et restaurée à certains endroits. La toiture doit également être changée. L'intérieur du home sera quant à lui repensé en vue de la création d'une maison multi-services.

Le projet estimé à près de 4 millions d'euros (dont près de 2 millions subsidiés par la Région Wallonne) prévoit d'abord d'y accueillir une bibliothèque, une ludothèque, une pièce multimédia ainsi que des espaces dédiés à l’organisation d’activités intergénérationnelles. Ces différents espaces seront installés dans la partie inférieure du bâtiment. Notons que cette nouvelle bibliothèque sera en réalité un déménagement de celle d'Ecaussinnes-Lalaing.

Mais ce n'est pas tout. Le bâtiment accueillera aussi des bureaux partagés et du logement. Il a en effet été prévu d'installer cinq logements de transit afin de répondre à un éventuel besoin social. Les bureaux partagés seront quant à eux destinés notamment aux étudiants. "Ils pourront être utilisés soit en co-working, soit pour que les étudiants puissent étudier, notamment pendant leur blocus où ils seront réservés pour eux."

Après plus de quinze années d'abandon, l'hospice Saint-Philomène d'Ecaussinnes s'apprête donc enfin à renaître de ses cendres. Cela fait plusieurs années que ce projet de maison multi-services est dans les cartons. Le premier subside régional a par exemple été octroyé en 2011-2012 dans le cadre d’une convention "Développement rural". En 2016, un second subside s'est ajouté au projet grâce à la création de logements sociaux. Il a ensuite fallu poursuivre la longue procédure de mise en oeuvre.