Le cortège du Goûter matrimonial ne cesse de faire parler de lui ces derniers jours. Le collège communal avait en effet décidé de recentrer les festivités sur le podium, aux dépens du cortège qui rencontrait moins de succès ces dernières années. Cette décision a finalement fait office d’électrochoc pour l'association des Amis du folklore d’Ecaussinnes qui ont décidé d’en reprendre les rênes comme cela était déjà le cas d’antan. Une bonne nouvelle donc pour les habitants qui pourront profiter totalement de cette festivité qui fait leur renommée.

Après le désarroi de Sébastien Deschamps, fâché de la décision du collège d’annuler le cortège du Goûter matrimonial, place aux bonnes nouvelles de Dominique Faignart, échevin de la Culture à Ecaussinnes. "Les Amis du Folklore se sont réunis pour discuter de la situation du cortège du Goûter matrimonial. Nous les avons ensuite contactés et un point de convergence a pu être trouvé pour qu’il puisse finalement avoir lieu", annonce Dominique Faignart. "La commune se concentrera donc sur le podium alors que les Amis du Folklore se chargeront de l’aspect historique dont fait partie le cortège."

Les équipes des Amis du Folklore se sont agrandies ces derniers temps provoquant un regain d’appartenance au folklore local. "Un souffle nouveau est apparu au sein des Amis du Folklore grâce à leurs nouveaux membres. Ils sont bien décidés à s’investir au sein du folklore et un nouveau sentiment d’appartenance à ce dernier est apparu. Anciens et nouveaux sont donc bien décidés à organiser le cortège du Goûter matrimonial", poursuit Dominique Faignart.

Pour que ce cortège, tant attendu par les citoyens, puisse prendre davantage d’ampleur, l’échevin de la Culture espère que les comités de quartier s’investiront également, prônant que la différence fait la richesse du folklore. De son côté, Dominique Faignart compte également s’impliquer personnellement dans l’organisation du cortège comme il le faisait déjà lorsqu’il faisait partie de l’association des Amis du Folklore. Il rappelle également qu’il n’avait aucune volonté de nuire lorsqu’il a pris la décision d’annuler le cortège.

"Nous ne voulions en aucun cas nuire au folklore local en annulant, dans un premier temps, le cortège du Goûter matrimonial. La situation économique de la commune est telle qu’elle ne permettait pas de mettre en place le cortège. Nous avions donc décidé de nous recentrer sur le podium. Maintenant que les Amis du Folklore reprennent les choses en main, comme ils le faisaient auparavant, l’entièreté des festivités pourra avoir lieu", conclut-il.

Le rendez-vous est donc donné à la Pentecôte.