Centre

Le chantier de réhabilitation a débuté en mai 2018.

Bonne nouvelle pour les automobilistes qui empruntaient habituellement le pont qui enjambe le canal et relie Ecaussinnes-Lalaing à la route Baccara. Sa réouverture est proche. "La chape d’étanchéité a été posée la semaine dernière", assure le conseiller communal Sébastien Deschamps (Ensemble). "Il reste donc les différentes couches d’asphalte à installer, les trottoirs en béton à couler et les joints de dilatation à poser. Si les conditions météo sont favorables, le pont pourra être ouvert d'ici un mois."

C'est précisément cette chape d'étanchéité qui a entraîné d'importants retards. Les travaux, qui ont débuté en mai 2018, devaient initialement se terminer en septembre dernier, après 80 jours ouvrables de chantier. "La pose de la chape d’étanchéité étant soumise à des conditions très strictes (le support doit être à un minimum de 5 degrés et doit être sec, en raison des conditions météo), le chantier a été bloqué du 15 novembre au 18 mars."

© SH

Vue la météo annoncée pour les prochains jours et les prochaines semaines, cette température de 5 degrés sera atteinte sans problème. Les ouvriers pourront donc enfin réaliser les dernières finitions. De quoi soulager la commune et la Région wallonne qui ont mis pas mal de temps à se coordonner pour réaliser ces travaux. Si le revêtement dépend de la commune, la structure relève en effet de la Région wallonne. En 2017, le ministre des travaux avait même indiqué qu’il n’avait pas le budget nécessaire pour rénover le pont.

Il ne faut toutefois pas se réjouir trop vite car c'est ensuite le pont de Marche qui posera des problèmes. Situé juste en amont de celui de Triboureau, ce pont est particulièrement dégradé. Une première intervention du SPW a été réalisée en mars dernier mais des travaux de plus grande ampleur sont prévus pour le printemps 2020. Du moins si la Région wallonne et la commune de Seneffe valident respectivement le cahier spécial des charges.

© SH