Des garde-corps doivent encore être posés.

Après treize mois de travaux et d'attente des riverains, le pont Triboureau est en passe de rouvrir à la circulation. L'asphalte a été posée, les trottoirs sont terminés, il ne manque désormais plus que les garde-corps. Ces barrières qui protègent tant les piétons que les autres utilisateurs qui enjambent ce pont au-dessus du canal Charleroi-Bruxelles se résument pour le moment à des montants provisoires en bois.

Mais cette dernière étape indispensable à la réouverture du pont sera bientôt réalisée. Il faudra toutefois encore patienter un peu pour voir les garde-corps définitifs puisque la société en charge des travaux doit faire face à un problème d'approvisionnement. "Il a toutefois été demandé de renforcer la sécurisation des garde-corps actuels pour le vendredi 28 juin", signale Philippe Dumortier, échevin des travaux de la commune d'Ecaussinnes. "Ce mercredi matin, des ouvriers étaient présents sur le chantier pour ce faire."

La solution provisoire est donc maintenue mais renforcée afin de pouvoir enfin ouvrir le pont à la circulation dès cette fin de semaine, en attendant que les garde-corps définitifs soient livrés puis installés par la suite. "Il était impensable d'ouvrir sans pouvoir assurer la sécurité des usagers", poursuit l'échevin.

Pour rappel, les travaux de ce pont qui enjambe le canal et relie Ecaussinnes-Lalaing à la route Baccara ont débuté en mai 2018. Ils devaient initialement se terminer en septembre dernier, après 80 jours ouvrables de chantier. C'était sans compter sur les divers aléas qui ont retardé les délais de plusieurs longs mois. Rappelons aussi sa situation complexe puisque le revêtement dépend de la commune et la structure relève du Service Public de Wallonie (SPW - Direction des voies hydrauliques).

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, signalons que les actuels travaux sur la route Baccara qui bloquent notamment l'accès au pont de la chaussée de Marche devraient aussi être terminés ce vendredi. Entrepris par le SPW, ils ont débuté il y a quelques jours et consistent à la réfection de la voirie en vue du passage du Tour de France par la route Baccara le 6 juillet prochain.