En 2018, le collège d’Écaussinnes entrevoyait un déménagement du dépôt communal de la rue Jean Jaurès à la rue de l’Avedelle. De nombreux griefs avaient été pointés du doigt concernant notamment le stockage et la mobilité. Le projet était resté au point mort depuis, malgré le soutien de l’ensemble des couleurs politiques d’Écaussinnes.

Lors du conseil communal de ce lundi, la question a été abordée par le groupe Ensemble afin de faire un point sur le projet. Le collège y a avoué que le déménagement était finalement abandonné vers la rue de l’Avedelle, faute de moyens disponibles jusqu’à la fin de la mandature. "Nous allons soumettre des projets pour rester sur place au sein de l’enceinte existante et peut-être, dans le futur, pouvons nous réenvisager les choses", déclare le bourgmestre, Xavier Dupont. "À l’horizon budgétaire 2024, il semble en tout cas illusoire de pouvoir imaginer le transfert et la création d’un nouveau dépôt communal."

Un arbitrage a, en effet, dû être effectué dans les différents projets en cours. "Tout est une question de choix en fonction de la réalité financière et budgétaire de la commune", explique Xavier Dupont. "Nous venons de décider de lancer l’étude pour la rénovation de l’église du Sacré-Cœur. Vous imaginez bien qu’avec un seul million, ce n’est pas possible. On doit faire des choix, et nous avons estimé que rénover l’église, et y implanter des projets était prioritaire."

Le projet ambitieux d'un montant de 682 490 euros avait été budgétisé, "dont plus de 20.000 ont déjà été dépensés en frais d’études", peste le conseiller communal, Sébastien Deschamps (Ensemble), qui y voit "un cruel manque de vision" dans le chef de la majorité. "Sur ces 68 249 euros, la directrice financière m’a confirmé qu’une facture de 20 981 euros avait déjà été réglée. Voilà à nouveau l’argent de nos concitoyens simplement parti en fumée, faute d’une bonne gestion des projets et des crédits pour les concrétiser."

D’un côté, le chef de file du groupe Ensemble déplore l’abandon d’un projet nécessaire. Alors que du côté du collège, quatre nouveaux projets d’ampleur ont été priorisés. Pour rappel, des problèmes de charroi, de stationnement des véhicules, de difficultés d’y stocker du matériel avaient été rapportés. Une chose est sûre, la délocalisation du dépôt communal ne sera pas réalisée avant la prochaine mandature.