Centre

Le projet de lotissement risque donc de ne jamais voir le jour.

Nouveau coup d'arrêt pour la société Simon Invest. Le ministre wallon de l'aménagement du territoire Carlo Di Antonio (cdH) vient de refuser le recours émis en mars dernier. La décision de la commune d'Ecaussinnes est dès lors confirmée par cette décision. La demande de création, modification et suppression de voirie communale est refusée et c'est l'ensemble du projet de lotissement qui est plus que compromis.

Le projet porte sur la création d'un quartier résidentiel comportant 30 à 35 maisons unifamiliales et d’un immeuble de 5 à 10 appartements (avec un accueil de la petite-enfance au rez-de-chaussée) sur le site situé entre la rue de l'Avedelle et la rue Delval à Marche-lez-Ecaussinnes. "Ce projet ne répondait pas pour nous aux critères d'un aménagement qualitatif, maitrisé et réfléchi du village au bénéfice de tous les habitants", explique Arnaud Guérard (Ecolo), échevin de l'aménagement du territoire.

© DR

C'est pourquoi le conseil communal s'était positionné en défaveur de la première demande de permis qui consistait en la création d’une nouvelle voirie ainsi que de la modification d’une partie du tracé du sentier 36. Ce qui avait pour conséquence de bloquer la suite du projet sollicité par la société Simon-Invest. Mais le promoteur avait 15 jours pour réagir. Ce qu'il a fait en introduisant ce recours auprès du ministre.

Celui-ci a notamment justifié le refus de ce recours parce que le projet ne respecte pas la densité à l’hectare préconisée par le Schéma de Développement Communal et présente donc une densité de logement trop élevée. Mais aussi parce que la voirie proposée est inadaptée et impliquera des risques pour la sécurité des usagers aux carrefours créés avec la rue Delval et de l’Avedelle ou encore parce que le choix du site se situe pour partie en zone d’aléa d’inondation et impose la création d’un bassin de rétention d’eau.

Le nouveau quartier ne verra-t-il donc jamais le jour ? Le promoteur peut encore rebondir en modifiant ses plans pour introduire une nouvelle demande de création de voirie.