Centre

Trois caméras ont déjà été installées dans la salle du conseil.

Le bourgmestre, les échevins et les conseillers communaux devront bientôt arborer leur plus grand sourire durant les séances du conseil communal. Celles-ci seront en effet filmées en direct sur les réseaux sociaux et disponibles ensuite en replay. "Nous avons effectué un premier test grandeur nature ce mercredi", signale Arnaud Guérard, échevin de la participation citoyenne. "La salle du conseil communal a été équipée de caméras et les agents communaux qui se chargeront de la diffusion ont débuté leur formation."

Une diffusion en direct, déjà en place notamment à Braine-le-Comte ou à Mons, permettra aux citoyens de suivre tous les débats depuis leur canapé. "C'est un projet qui me tient particulièrement à cœur parce que nous avons pour objectif d'améliorer la participation citoyenne, la transparence, l'information des habitants. Que les citoyens puissent connaître les décisions et voir les débats qui touchent leur quotidien, c'est indispensable dans une démocratie. et la démocratie sur des décisions et des débats qui touchent directement leur quotidien."

Concrètement, trois caméras fonctionneront durant les séances : deux caméras fixes pour des plans larges et une autre installée au centre de la salle qui tournera sur un axe afin de filmer chaque membre du conseil communal. L'opérateur qui jonglera entre les caméras sera un employé communal. "Nous avons privilégié une solution en interne en formant notre personnel à l'utilisation du système. Cela permet d'être autonome et c'est aussi beaucoup moins coûteux."

Il y aura aussi un avantage supplémentaire à ne pas passer par une société externe. "Une fois que l'outil sera maîtrisé, nous envisageons de proposer de filmer les mariages ou d'autres cérémonies officielles afin d'en conserver un souvenir", confie l'échevin qui précise que les premières diffusions de conseils communaux devraient débuter en janvier 2020. "La préparation et la formation du personnel communal vont se poursuivre dans les prochaines semaines afin d'être prêts à partir de janvier 2020."