Nous vous l'avions annoncé, covid oblige, c'est par vidéo qu'Elia compte présenter son projet de ligne haute tension baptisé "Boucle du Hainaut". Les démarches sont lancées pour obtenir toutes les autorisations nécessaires. Il faut notamment passer par une modification du plan de secteur qui implique une réunion d'information. Or, dans le contexte sanitaire actuel, difficile de rassembler les foules. En vertu d'un arrêté de pouvoirs spéciaux, Elia mettra en ligne une vidéo de présentation qui sera accessible uniquement les 24 et 25 septembre 2020 sur le site www.boucleduhainaut.be, site qui sera lui-même opérationnel à partir du mois prochain. Après avoir visionné la présentation, les citoyens seront invités à transmettre leurs remarques jusqu’au 12 octobre sur le contenu de l’étude d’incidence.

Le projet est important. Il doit notamment passer par Écaussinnes. Or, du côté de la Cité de l'Amour, on craint que la formule choisie par Elia entraîne un manque d'information. "Au vu des impacts importants du projet en matière d’environnement et de cadre de vie, nous regrettons qu’une étape aussi importante de la procédure ne s’effectue pas dans les conditions optimales de transparence envers les citoyens", souligne Arnaud Guérard, échevin de l’Environnement et de la participation citoyenne.

Au regard de l'importance du projet et de son impact pour toute la région, la commune d'Écaussinnes aurait préféré que la procédure soit retardée afin de pouvoir réunir les citoyens, comme le prévoit le code du développement territorial. Comme d'autres communes, la Cité de l'Amour a par ailleurs vu ses demandes de concertation préalable ignorées par Elia. Mais ne voulant pas se contenter de cette simple présentation vidéo, le collège a décidé de convoquer des représentants du gestionnaire de réseau.

"Vu les enjeux du projet, celui-ci doit faire l’objet d’un vrai débat démocratique. C’est pourquoi les responsables d’ELIA seront auditionnés lors du prochain conseil communal du 28 septembre 2020 qui sera diffusé en direct", explique Xavier Dupont, bourgmestre d’Écaussinnes. "Des permanences seront également organisées au sein des services communaux et sur les marchés, en présence du porteur de projet, afin que chaque habitant puisse être correctement informé."

Du côté d'Elia, on signale qu'un tour des 14 communes concernées est prévu. Des fiches et des brochures informatives seront également distribuées. Le gestionnaire explique aussi que le projet de Boucle du Hainaut ne pouvait être reporté, car il est lié à d'autres dossiers devant répondre aux objectifs de transitition énergétique.

Xavier Dupont et Arnaud Guérard ajoutent qu'ils resteront extrêmement vigilants à la suite du dossier. "Nous réclamerons officiellement qu’un accompagnement technique indépendant soit réalisé notamment afin d’objectiver les possibilités d’enfouissement de cette ligne", concluent les deux mandataires écaussinnois.