C’est la deuxième édition des budgets participatifs à Écaussinnes. L’année dernière, le lancement de cette subvention extraordinaire avait largement été salué par les habitants de la Cité de l’ Amour. Pour cette seconde édition, 15 000 euros ont de nouveau été débloqués pour l’occasion. Ce mécanisme de participation citoyenne mis en place par le collège communal a pour objectif de faire le relais entre les représentants communaux et les habitants des quartiers écaussinnois. " Cela nous permet d’avoir des informations de riverains sur les problématiques éventuelles mais aussi de les concerter quand il y a des projets qui concernent leur quartier", a expliqué l’échevin, Arnaud Guérard. " Ils participent à des réunions régulières pour être informés d’opportunité que le collège communal peut comme la pose de sapins de Noël par exemple."

Le budget à destination des comités de quartier vise donc à réaliser de petits projets pour améliorer le cadre de vie dans le quartier. L’année dernière, plusieurs avaient vu le jour comme pour le comité du centre historique, où une petite aire de jeux dans le parc de la Bassée a été aménagée. À la demande des habitants du comité Létavertes, un projet de fleurissement du quartier et d’installation de nichoirs avait été proposé. Celui du comité de Bel Air est d’ailleurs toujours en cours concernant les aménagements nature . Ils devraient être terminés dans la semaine, selon l’échevin.

Cette année, le processus a été évidemment adapté à la période covid. Fonctionnant par un appel à projets , une assemblée des comités de quartier avait été organisée. Pour des raisons de sécurité, elle n’a pas eu lieu pour cette seconde édition. Quatre projets ont donc été sélectionnés. "Ce qui est intéressant, c’est que ce ne sont pas toujours les mêmes comités qui reviennent", précise Arnaud Guérard . "Le comité de l’Avedelle propose par exemple la création d’un petit espace de rencontre dans le quartier avec des barrières et des petits aménagements de fleurissement et la plantation de plantes aromatiques."

Le comité Lévartes, lui, souhaite continuer son projet de fleurissement avec des petits mobiliers, et l’acquisition de décorations de Noël pour créer une dynamique de fête dans le quartier . Quant au comité centre historique, le quartier accueillera une fresque en collaboration avec la MJ Epidemik et les jeunes du quartier. "Un parcours historique dans le quartier valorisera également les éléments du patrimoine qui sont présents en nombre dans le périmètre de la Bassée", déclare Arnaud Guérard .