En son temps, le ministre Di Antonio s'était opposé à un projet immobilier.

200 logements pourraient-ils sortir de terre sur une partie des anciennes carrières de Restaumont? Le projet avait fait surface en 2015. Il avait rencontré une vive opposition parmi les citoyens. Le collège communal avait également sorti son carton rouge. Mais le site étant repris en zone d'extraction sur le plan de secteur, il revenait à la Région wallonne d'accorder un permis ou pas.

Le conseiller communal Sébastien Deschamps et le député wallon François Desquesnes, tous les deux du CDH, avaient alors sensibilisé le ministre Carlo Di Antonio à la nécessité de préserver les lieux. Et l'humaniste n'était pas resté sourd à leurs arguments.

Mais depuis, des élections sont passées par là. La majorité wallonne a changé. Si bien que Sébastien Deschamps et François Desquesnes s'inquiètent que le nouveau ministre de l'Aménagement du Territoire ne bloque pas la porte à un projet immobilier aux carrières.

"Suite au changement au sein du Gouvernement wallon et l'arrivée du nouveau ministre, la porte est de nouveau ouverte", explique Sébastien Deschamps Conseiller communal qui n'a pas manqué d'alerter le député François Desquesnes pour qu'il interroge le nouveau ministre sur la question. "La vigilance est de mise. Le nouveau ministre de l'Aménagement du territoire a précisé en effet que la procédure devra être recommencée à zéro. Sera-ce le cas ? Une nouvelle procédure est-elle en préparation pour permettre à la construction des fameux 200 logements envisagés ?"

Du côté du collège communal en tout cas, pas de demande à l'horizon. "Rien n'a bougé dans ce dossier depuis qu'il a été rejeté", indique le bourgmestre Xavier Dupont. "Il n'y a pas eu de nouvelle demande et je m'étonne de voir Sébastien Deschamps remettre le sujet sur la table. Je crains qu'à force d'agiter le chiffon rouge devant le taureau, cela puisse à nouveau donner des idées au promoteur immobilier."