Un Bruxellois âgé de 46 ans, poursuivi pour avoir tenté de tuer le partenaire de son ex-compagne et une autre femme, le 27 décembre 2020 à Écaussinnes, en les percutant avec sa voiture, a écopé lundi d'une peine de prison de trois ans avec sursis probatoire de cinq ans devant le tribunal correctionnel de Mons. Il était sous mandat d'arrêt depuis le 5 janvier dernier. 

La police avait été appelée, vers 21h30, pour un différend entre personnes. Un homme avait été agressé verbalement par le prévenu qui frappait sur son véhicule avec un panneau de signalisation. Il était allé voir et s'était placé derrière l'automobile du prévenu, lequel avait fait une marche arrière et percuté son rival mais aussi une femme qui avait tenté de le pousser sur le côté. Le prévenu avait ensuite pris la fuite en direction de la gare. "Les témoins ont insisté sur le caractère volontaire de la manœuvre et ils ont entendu le prévenu crier: 'je vais te tuer' à plusieurs reprises", avait déclaré le substitut du procureur dans son réquisitoire.

Le prévenu, qui a des antécédents judiciaires, contestait toute tentative d'homicide. L'homme avait expliqué qu'il voulait récupérer ses enfants quand il a été agressé par la victime qui tenait une bouteille de vin en main. Il avait ajouté que, la veille des faits, il avait été victime de coups portés à l'aide d'une batte de base-ball. Il est monté dans sa voiture et a fait une marche arrière. "Je n'ai jamais voulu tuer personne, j'ai perdu le contrôle de ma voiture", dit-il. Son avocat avait contesté l'intention d'homicide, plaidant pour des coups et blessures. "Le tribunal a estimé qu'il s'agissait d'une tentative de meurtre, mais il accorde un sursis à mon client", a indiqué Me Benzerfa.