Le projet sera exposé aux citoyens le 26 novembre.

Les anciens entrepôts situés entre la rue de la Marlière et la rue des Droits de l'Homme vont bientôt disparaître du paysage du quartier du hall polyvalent. Dans quelques mois, ils seront totalement rasés pour laisser place à un projet immobilier. Une vingtaine de logements y seront en effet construits, en plusieurs niveaux. "Il y a une grande déclivité au niveau du sol donc la construction se fera sur plusieurs paliers", explique le bourgmestre Xavier Dupont. "Pour faciliter l'accès, une percée sera aussi faite vers la rue de la Marlière, située en contre-bas."

Pour détailler davantage ce projet de réhabilitation de friche industrielle, une réunion citoyenne est d'ores et déjà programmée le 26 novembre à 19 heures, dans la salle du conseil communal.  "C'est un projet qui répond à toutes les normes en vigueur. En principe, il n'y aurait pas dû y avoir d'enquête publique mais vu qu'il s'agit d'une modification sensible du paysage et du bâti existant, le collège communal a souhaité ouvrir une enquête publique afin de montrer le projet à la population. Les gens qui le souhaitent pourront ainsi réagir."

Le site, connu sous le nom des hangars Vanreck, n'est que très rarement utilisé ces dernières années. "Il s'agit d'une ancienne scierie de pierre bleue", précise le bourgmestre. "Le bâtiment est à l'abandon depuis très longtemps. Pendant quelques années, il a servi de hangar pour les bus TEC. Une société de transport de camion s'y est aussi installée par la suite. Mais depuis au moins dix années, c'est devenu juste un lieu de stockage de différentes affaires."

Ces futurs logements pourront répondre à un besoin réel en la matière. L'endroit était aussi opportun pour accueillir un tel projet. "C'est à côté du hall polyvalent, du petit parc avec la plaine de jeux mais c'est aussi à cinq minutes à pied de la Grand'Place et des commerces et à un kilomètre de la gare. Donc c'est clair que l'endroit est intéressant. En plus, il y a une vue dégagée vers le coeur d'Ecaussinnes. On y voit même la tour de Ronquières au loin."