Centre

La charte d'inclusion de la personne en situation de handicap vient d'être mise en place.

Lors du dernier conseil communal d'Ecaussinnes, un point important a été voté à l'unanimité : l'adoption de la charte communale de l’inclusion de la personne en situation de handicap. Cette charte proposée par l’échevine Véronique Sgallari, en charge des personnes différentes, servira de guide de conduite afin de rentrer un dossier visant à obtenir le label "Handycity" pour Ecaussinnes en 2024.

"Issue du milieu pharmaceutique, j’ai développé une sensibilité particulière envers les personnes en situation de handicap", commente l'échevine Véronique Sgalarri. "C’est donc sans tarder que j’ai lancé diverses pistes afin de rencontrer les cinq thématiques abordées par la charte."

La première de ces thématiques est déjà en route depuis le printemps dernier : elle consistait en la création d'un groupe de travail qui s'est déjà réuni à plusieurs reprises. Il est constitué de personnes différentes, ainsi que de membres de leur famille, mais également de bénévoles. Le deuxième volet relève de l'accueil de la petite enfance. "Par exemple l’inclusion d’enfants présentant des troubles du spectre autistique dans des stages généralistes. Ou la recherche de babysitters spécifiques pour ces enfants."

La charte vise aussi favoriser la mise à l'emploi. "L’administration communale met un point d’honneur à embaucher les personnes différentes, tant au dépôt qu’au sein des services administratifs", poursuit l'échevine. "Ici, le handicap disparaît au profit des compétences et de la personnalité du travailleur, dont le poste est adapté au besoin."

C'est ensuite l'accessibilité qui est reprise dans le quatrième thème. "Que ce soit via un site internet accessible aux malvoyants (par le biais d’une "loupe" virtuelle), le placement de dalles pododactiles devant les passages pour piétons ou l’intégration de la dimension « handicap » dans tout aménagement réalisé par les services voiries ou mobilité : aucune variable ne peut être négligée pour inclure les personnes différentes."

Enfin, en plus d'inclure par l'emploi, la commune d'Ecaussinnes souhaite davantage inclure par les loisirs. "L’intégration des PMR fut déjà une réalité lors d’ une excursion à la mer et ces initiatives se poursuivront avec la participation d’un historien écaussinnois en situation de handicap, qui proposera prochainement une visite du parc de Mariemont. L'échevin des sports Julien Sluys collabore également avec l’asbl Tous ensemble pour le sport afin de sensibiliser aux disciplines adaptées aux personnes différentes."