Tout danger a été écarté pour les riverains. Ce mercredi, la chaussée de la Route de Montignies à Neufvilles avait totalement cédé après les intempéries du mardi en soirée. Le phénomène a été diagnostiqué comme un effondrement karstique, un développement d’une cavité creusée par les circulations d’eaux souterraines.

Vu l’évolution rapide de la situation et l’avis des géologues, le Plan communal d’urgence a été déclenché ce mercredi et l’aide de la protection civile a été sollicitée. "Un risque de pollution de la nappe phréatique est en effet suspecté", informe la Ville. "Les lieux ont par ailleurs été sécurisés et tout danger est écarté pour les riverains." Une situation problématique quand on sait que l’eau des nappes souterraines est notre plus grande ressource d’eau potable de qualité.

La SWDE a alors coupé l’eau ce mercredi, mais cette dernière a trouvé rapidement une solution en mettant en place des solutions alternatives pour alimenter les destinations des anciennes canalisations. Par ailleurs, l’eau de distribution n'est pas captée à cet endroit, ce qui veut dire qu’il n'y a donc pas de risque de pollution de l'eau distribuée.

Après plusieurs jours d’analyse, on en sait un peu plus sur les raisons de cet effondrement de chaussée. "Il s’agit d’un phénomène naturel dû à une érosion du calcaire", explique la Ville de Soignies. "L'eau s'est infiltrée dans le sol et a ainsi entraîné l'apparition de cavités souterraines. Le sol a cédé sous son propre poids et les importantes pluies de ces dernières semaines ont accéléré les infiltrations dans le sol pour aboutir à la formation d'un trou béant."

Sur le plan de la mobilité, des déviations ont été mises en place. La circulation est ainsi déviée via le chemin d’Hubermont en venant de Neufvilles et via le chemin Saint-Nicolas en venant de Jurbise. "Le travail des différents corps d’intervention se poursuivra dans les prochaines heures afin d’écarter tout risque de pollution et d’érosion supplémentaire", précise la Ville.