Engie va franchir un palier important dans son projet éolien ce mercredi 11 mai. Alors que l’entreprise ambitionne de développer 1 000 MW d’énergie éolienne terrestre d’ici 2030, elle inaugurera sa 200e éolienne. Elle prendra place sur le site d’Unilin Insulation à Seneffe. Pour l’occasion, le Ministre du Climat, de l'Énergie, des Infrastructures et de la Mobilité, Philippe Henry, ainsi que des autorités locales et des directions d’Engie Belgium et de Unilin Group feront le déplacement.

"Cette 200e éolienne est emblématique de 20 années de développement éolien d’Engie en Belgique. Elle illustre les avantages que peut apporter l’énergie éolienne à des entreprises comme Unilin Insulation, société de construction de matériaux d’isolation thermique à Seneffe", indique Engie. "Les produits d’Unilin Insulation deviendront encore plus durables grâce à l’énergie produite localement par les deux nouvelles éoliennes du site. Le projet contribue à l'objectif d’Unilin Group de réduire ses émissions de CO2 de 42 % d'ici l’horizon 2030."

En tant que plus grand producteur d'électricité verte du pays, Engie a de grandes ambitions dans le domaine de l'énergie éolienne. D'ici 2030, l'entreprise veut développer 1 000 MW d'énergie éolienne terrestre. Début 2022, elle disposait déjà d'une capacité éolienne de 475 MW et 70 MW sont en cours de construction. Elles permettent de réduire chaque année les émissions de CO2 de 484 000 tonnes.

Pour atteindre ses objectifs, Engie compte accroître sa capacité éolienne terrestre de 40 MW par an. Elle ambitionne également d’optimiser son parc existant en remplaçant progressivement des turbines anciennes de petite taille, par des turbines de tailles supérieures plus performantes. Enfin, Engie entend bien participer aux prochains appels d’offre pour les futures concessions identifiées dans le Plan d’aménagement des espaces marins.