Centre Des Haulchinois appellent à la mobilisation pour préserver l’ancienne maison communale.

Aménager un logement d’urgence à l’étage de l’ancienne maison communale d’Haulchin, à Estinnes ? Le projet est sur les rails, mais il ne semble pas faire que des heureux.

Alors qu’une enquête publique est en cours pour l’obtention d’un permis, des Haulchinois appellent à la mobilisation. Si le bâtiment n’est pas classé, il dispose tout de même d’un certain cachet. Pour eux, un logement d’urgence du CPAS n’a donc pas sa place dans l’ancienne maison communale.

Le bâtiment dispose déjà de deux logements publics au rez-de-chaussée. L’étage servait de local de réunion pour les ateliers du Fil du temps organisé par le CPAS. Mais les rassemblements ont dû être abandonnés il y a quelques années, car le local ne répondait pas aux normes d’incendie.

Sécuriser les lieux par des aménagements pour trouver une nouvelle vocation à l’étage de la maison communale, c’est ce que souhaitent certains Haulchinois. Mais l’option est difficilement envisageable par les autorités communales. "Il faudrait mener des travaux qui auraient un coût très important", indique Catherine Minon, présidente du CPAS.

En 2017, le centre de l’action sociale a donc répondu à un appel à projets du fédéral pour créer ce fameux logement d’urgence. "Comme pour les logements de transit qui sont subventionnés par la Région wallonne, les logements d’urgence permettent d’accueillir pour une durée maximale d’un an des personnes qui se retrouvent à la rue à cause d’un incendie ou de problèmes familiaux par exemple. Notre projet a été retenu. Nous n’allons pas dénaturer la façade de la maison communale, seuls les châssis et la porte seront remplacés", poursuit Catherine Minon. "Nous avons déjà 5 logements de transit quasiment occupés de manière permanente. Ce serait notre premier logement d’urgence."