La commune s'organise pour se protéger du coronavirus.

À Estinnes aussi, la lutte contre le coronavirus s'organise. Des premiers lots de masques de protection sont arrivés pour enrayer la pénurie. D'autres arrivent. "Nous avons hier déposé aux homes et institutions pour handicapés un premier lot de 8.000 masques que nous avons été cherchés auprès du gouverneur", indique la bourgmestre Aurore Tourneur. "D'autres masques arrivent ce mercredi après-midi pour les infirmières à domicile."

Des mesures ont également été prises pour les commerçants. Des plaques de plexiglas ont en effet été installées derrière les comptoirs pour les protéger. "Nous avions commencé par les pharmacies pour protéger ce personnel qui est en première ligne et qui peut avoir des contacts directs avec des malades", poursuit Aurore Tourneur. "Nous avons ensuite estimé qu'il serait aussi utile de pouvoir protéger les commerces d'alimentation qui restent ouverts et qui sont également exposés."

Au niveau de l'administration communale, on s'adapte également à la situation. "Nous avons mis en place le télétravail pour les agents pour nous limiter aux missions essentielles que nous avons définies en incluant des services comme ceux de la population et de l'état civil. Nous avons également inclus l'environnement et la propreté pour éviter que ça ne devienne la jungle. Mais dans des conditions spéciales pour limiter les contacts, les ouvriers travaillant seuls, un jour sur deux. "

Enfin, les mesures de confinement semblent bien respectées sur le territoire estinnois. "Il y a quelques jeunes qui se réunissent à Haulchin et qu'il a fallu rappeler à l'ordre. Mais dans l'ensemble, ça se passe bien", conclut la bourgmestre.