On le sait, les autorités fédérales ont donné les coudées franches aux bourgmestres pour adopter des mesures sanitaires spécifiques à leur territoire. Aux consignes de la tutelle s'ajoutent donc un peu partout des initiatives locales.

C'est le cas aussi à Estinnes où la bourgmestre Aurore Tourneur vient de prendre un arrêté de police. Dans la petite commune rurale, l'arrêté porte uniquement sur le port du masque, rendu obligatoire, mais pas partout.

Sont visés les bâtiments publics comme accessibles à tous comme l'administration communale ou celle du CPAS, les abords des églises, la place d'Estinnes-au-Mont, le domaine de l'abbaye de Bonne-Espérance et ses abords, les établissements horeca et les buvettes des clubs sportifs, culturels ou associatifs, les abords des commerces, le recyparc, l'agoraspace d'Estinnes-au-Val, le terrain de tennis et ses abords à l'exception de ceux qui sont en train de pratiquer ce sport, les espaces publics de jeux et les abords des terrains de football sauf pour les joueurs durant l'exercice et enfin lors des cérémonies civiles ou religieuses.

Le port du masque est également obligatoire dans les cimetières, sauf pour le recueillement sur le lieu de sépulture. Il faudra toutefois respecter le nombre maximum de personnes autorisées par les bulles sociales, soit cinq maximum en plus des personnes vivant sous le même toit. Sur les chemins du Ravel, le masque est également exigé dans les endroits comme les croisements où la distance de sécurité de 1,50m ne peut pas être respectée. Enfin, il faudra aussi porter son masque dans un rayon de 1km par rapport au lieu de départ et d'arrivée des marches ADEPS.

L'arrêté prévoit une dérogation: les ouvriers des services communaux, intercommunaux ou d’entreprises privées ou indépendants, ne sont pas obligés de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu dans les lieux visés ci-dessus lorsqu’ils sont dans le cadre de l’exercice de leur travail.

Notons enfin que l'arrêté entre en vigueur dès vendredi et sera d'application jusqu'au 31 août, sauf disposition contraire.