Dès ce lundi 15 mars, des travaux débuteront à Estinnes et à Binche, à l'intersection formée par la N9/Route de Mons et la N27/Avenue Léopold III. Des travaux préparatoires en vue du futur chantier d'aménagement du giratoire de l'Octroi de Bray. Ils consisteront à déplacer des impétrants et à démonter des îlots de la N90 pour permettre de maintenir la circulation durant le prochain chantier. Ces opérations devraient durer au minimum un mois. La SOFICO se veut rassurante : le trafic n'y sera impacté que très ponctuellement puisqu'une voie sera toujours maintenue dans chaque sens sur la N90. La connexion N90-N27 restera elle possible.

Le futur chantier débutera ensuite dans la foulée. Les dates précises de ce chantier, ainsi que son phasage et les modifications des conditions de circulation seront communiqués prochainement. Concrètement, le projet permettra l'aménagement d'un giratoire à l'intersection des deux nationales. L'objectif est évidemment de sécuriser la zone et d'y fluidifier le trafic.

© D.R.

La mobilité douce a également été prise en compte, puisque des traversées cyclo-piétonnes y seront aménagées. Deux quais de bus sur la N90 seront aussi réhabilités de part et d'autre du giratoire en les adaptant aux personnes à mobilités réduites.

Quant au collecteur d'égouts, une décision a été prise. "Afin d’impacter les usagers le moins possible, les opérations ont été coordonnées à un chantier à mener pour le compte de la SPGE qui prévoit l’installation sous la N90 d’un collecteur d’égouts", écrit Héloïse Winandy, responsable de la communication. "Suite à cette intervention, il sera également procédé sur 600m à la réhabilitation du revêtement de la N90 depuis le nouveau giratoire vers Mons."

Ce chantier représente un budget total d'environ trois millions d'euros. La SOFICO financera la majorité du projet, avec une participation de 1 905 000 euros. Alors que la SPGE apportera un million d'euros. Il sera réalisé en collaboration avec son partenaire technique : le SPW Mobilité et Infrastructures.