De nouvelles mesures de confinement, strictes mais temporaires, devraient être annoncées dans les prochaines heures par le gouvernement fédéral, en réponce à une recrudescence du nombre de contaminations au coronavirus. L’objectif reste inchangé : éviter la saturation du milieu hospitalier, mis à rude épreuve depuis plus d’un an déjà. Du côté du CHU Tivoli, ce rebond de l’épidémie se traduit également par un tour de vis au niveau des visites aux patients hospitalisés.

"La situation sanitaire complique à nouveau fortement la vie de l'hôpital et l'organisation de soins. Afin d'enrayer au plus vite cette situation, nous sommes contraints de supprimer les visites", annonce-t-on du côté du CHU Tivoli. Comme lors des précédentes décisions du genre, des exceptions sont toutefois prévues.

En unité de soins intensifs, les visites seront strictement limitées entre 15 heures et 17h30. En pédiatrie, un seul parent pourra accompagner l’enfant. En néonatalogie, les deux parents sont autorisés. Enfin, en maternité, seul le coparent est admis. Les fratries ne le sont plus. Les visites dans les unités covid-19 sont là aussi interdites.

Pour les consultations, à ce stade, aucune nouvelle mesure n’est mise en œuvre. Elles sont donc toujours assurées, sauf information spécifique contraire. Les patients sont en revanche toujours priés de se présenter seul, à l’exception des patients à mobilité réduite ou nécessitant une aide, des enfants et des coparents dans le cadre d’une échographie de grossesse.

Certaines mesures, déjà d’application depuis le début de la crise, restent de mise : ne pas se présenter en visite en cas de maladie, porter obligatoirement son masque pendant toute la durée de la visite, se désinfecter les mains à l’entrée et à la sortie de l’hôpital, et à l’entrée de la chambre du patient visité, respecter les distances physiques.

Rappelons enfin que l’entrée au CHU Tivoli se fait uniquement via l’entrée principale, située Avenue Max Buset, et que les urgences restent évidemment accessibles 24 heures sur 24, sept jours sur sept.