Des arbres se sont abattus sur la clôture nouvellement installée.

Après le passage de la tempête Ciara, l’heure est aux constatations et, pour de nombreux citoyens, aux réparations. Les vents extrêmement violents, parfois mêlés à la pluie, ont en effet eu des conséquences désastreuses au sein de certains foyers. L’association les Amis des Animaux, située à Feluy, n’a pas été épargnée.

Les pensionnaires sont sains et saufs et pour la présidente de l’asbl, c’est bien le principal. Mais la mine des bénévoles reste malgré tout grave, ce mardi. La nouvelle clôture, fraichement installée, a fait les frais de l’orage de ce lundi soir. Plusieurs arbres se sont abattus dessus, ouvrant des brèches en divers endroits dans cette barrière destinée à apporter sécurité et réconfort aux animaux.

© DR

"Il s’agissait d’une clôture de 300 mètres de long sur deux mètres de haut", explique Marie-Rose Bruffaerts, présidente de l’association. "Nous voulions accueillir de petits animaux de ferme dès le printemps et avions donc clôturé afin qu’ils ne puissent pas se rendre sur les routes, champs et jardins voisins. Nous avions procédé à quelques tests avec des chiens et ils étaient très concluants."

Les bénévoles étaient naturellement ravis d’offrir aux animaux de ferme, eux aussi victimes d’abandons, un lieu adapté et sécurisé. Aujourd’hui, tout est à refaire. "Les arbres problématiques seront abattus. Nous allons voir s’il est possible de récupérer certaines parties mais les pertes seront probablement importantes car par endroits, les dégâts sont considérables."

L’association fonctionne en très grande partie via les dons. C’est donc un énorme coup dur. "C’est une perte sèche de 60 000 euros pour nous. L’assurance n’interviendra pas car elle a été résiliée en octobre dernier et la nouvelle n’avait pas encore été signée. Nous tenterons de réparer ce qui peut l’être mais il faudra revoir nos ambitions à la baisse. Nous ne remettrons probablement pas de bâches dans l’immédiat. Financièrement, ce ne sera pas possible."

Si la clôture peut être réparée dans sa globalité, le projet d’accueillir des moutons, cochons et autres animaux de ferme au printemps sera maintenu. Dans le cas contraire, il devra être reporté.