L'ASBL Les Amis des Animaux passe à l'attaque. Cela fait plusieurs années que les membres du refuge demandent une rénovation complète du chemin qui permet d'accéder au bâtiment de l'ASBL. Il est vrai que le chemin est en piteux état. Avec les nombreux trous dans la chaussée, les réparations s'accumulent et les factures suivent. "Cela fait plus de vignt ans que le problème dure et on nous a toujours refusé les travaux", explique Christopher Dheulin, directeur du refuge. "Les ouvriers communaux sont déjà venus colmater les trous. Les graviers n’aident en rien, il faut trouver des solutions. Ce n’est plus possible !"

C’est pourquoi l’ASBL demande l’aide des citoyens seneffois pour trouver gain de cause. "Plus de 5000 trajets sont faits par an sur le chemin", précise le directeur. "Nous allons une nouvelle fois demander à la commune de faire des travaux pour remédier à la situation. Nous aimerions avoir le soutien de la population." C’est pourquoi les membres de l’association ont demandé aux Seneffois d’envoyer un mail ou courrier à la bourgmestre, afin de faire bouger les lignes.

Les prochains mois devraient être importants pour l'ASBL Les Amis des Animaux à Seneffe. Une enquête publique vient tout juste d’être ouverte concernant l’obtention d’un permis unique pour démolir et reconstruire avec extension les bâtiments. "Nous souhaitons agrandir notre exploitation du refuge", poursuit Christopher Dheulin. "De nombreux animaux seront ainsi hébergés pour le porter de 30 à 50 chats, 10 poules et 5 chiens. Nous arrivons à saturation et il faut trouver des solutions à long terme."

Actuellement, deux bâtisses sont concernées. L’une doit seulement subir quelques rénovations, alors que l’autre dit être totalement démolie. "Le bâtiment a été laissé à l’abandon », continue le directeur. « Nous avons donc pris la décision de tout reconstruire pour nos nombreux chats que nous accueillons." Avec une vingtaine d’animaux à poils dans leurs locaux, le refuge est aujourd’hui à saturation. C’est pourquoi ces dossiers sont le plus urgents.