Centre

Les travaux vont débuter au mois de mars.

La route Baccara (RN 534) est une chaussée rectiligne très fréquentée qui longe le canal depuis Seneffe jusqu'à Ronquières. Chaque jour, des centaines de camions y circulent pour rejoindre notamment le zoning de Feluy. Et ce sont les riverains qui se retrouvent pénalisés par des dangers d'accidents. Notamment au carrefour formé avec la chaussée de Familleureux, l'une des portes d'entrée vers Feluy.

L'endroit est particulièrement accidentogène puisque la circulation est dense sur la route Baccara, sur la chaussée de Familleureux mais aussi sur le pont qui enjambe le canal Bruxelles-Charleroi et qui mène au site pétrochimique Total de Feluy ainsi qu'à l'autoroute E19. Un rond-point est demandé à cet endroit depuis plusieurs années. Il va enfin voir le jour. Les travaux, pour un montant d'environ 750 000 euros, vont débuter dès le mois de mars 2019, nous annonce le Service Public de Wallonie (SPW).

Le chantier pourrait se terminer à la fin de l'automne voire au début de l'année 2020, selon les conditions météorologiques. La seule réserve pour débuter le chantier est que la menace d'actions des gilets jaunes, venus à plusieurs reprises en nombre à cet endroit, soit levée d'ici le mois de mars. Le giratoire permettra de davantage réguler la circulation, comme c'est déjà le cas un peu plus loin en direction de Manage, entre la route Baccara et la rue de Tyberchamps.

Déjà en 2016, ce projet de rond-point était évoqué. Les travaux devaient même débuter pour la fin 2017. "La finalisation du projet et des documents d'adjudication n'a pas pu être réalisée comme escompté pour l'implantation de ce rond-point", disait alors le ministre de la mobilité Carlo Di Antonio (cdH). "La Direction des routes de Mons du Service public de Wallonie a dû adapter la charge de travail suite au départ inopiné d'un chef de projet."

L'année 2019 sera finalement la bonne. Notons qu’une convention entre la commune de Seneffe et la Région wallonne a déjà été adoptée afin que le giratoire soit décoré d'un baquet, une sorte d'ancienne péniche en bois. Le projet a été approuvé par le conseil communal ce lundi.