Ce mercredi sera noir-jaune-rouge un peu partout en Belgique. À l’occasion de la fête nationale, les célébrations s’enchaîneront y compris à Écaussinnes. À partir de 10h ce mercredi, l’union des groupements patriotiques d’Écaussinnes, sous le haut patronage de l’administration communale, invite les citoyens à célébrer l’indépendance belge comme chaque année.

Les autorités donnent rendez-vous dès 10h aux intéressés à l’église Saint Rémy, située à la Haute Rue à Ecaussinnes-d’Enghien. Un Te Deum, chant religieux catholique, y sera joué avant de rejoindre le cimetière d’Écaussinnes à la rue Docteur René. Le départ se fera d’ailleurs en voiture. Une fois sur place, un dépôt de fleurs aura lieu sur les tombes de deux des anciens volontaires de 1830, qui se sont battus sur les barricades à l’époque. Le bourgmestre, Xavier Dupont, clôturera la cérémonie avec un discours.

L’habituelle réception est, elle, modifiée pour des raisons sanitaires. "Cette fois, nous ne rencontrerons pas dans la maison de repos pour boire le traditionnel verre de l’amitié", explique Xavier Dupont. "Nous contournerons la maison de repos pour y passer en face, et le verre se donnera sur la terrasse. L’évènement est limité à cinquante personnes. Nous n’avons pas eu d’autres choix que de décliner la venue de la délégation française qui s’y rend chaque année. Les cinquante personnes autorisées seront ainsi respectées à la lettre, comme le masque et la distanciation sociale évidemment."

Le même jour, la grande brocante annuelle du Centre Historique d’Écaussinnes aura lieu pour la deuxième fois consécutive à la place Georges Wargnies, à la rue des Brasseurs et à la rue de la Bassée, ainsi qu’au parc de la même rue. Et pour cette édition, 100 exposants prendront place de 9h à 16h. Des activités, un bar et de la restauration seront permis pour parfaire la journée. Le rendez-vous est donc fixé ce mercredi 21 juillet.