Les Écaussinnois l’ont probablement remarqué, des grappes de ballons rouges survolaient le ciel à certains endroits sur l’entité. Ce dimanche, le groupe citoyens Survoltés Ecaussinnes organisait plusieurs actions de protestation contre le projet Boucle du Hainaut. Tout au long des six kilomètres du corridor proposé par Elia, pour implanter la ligne de très haute tension, les citoyens ont amarré 20 grappes de grands ballons rouges tous les 300 mètres. Au total, 200 ballons ont été gonflés à l’hélium et accrochés au sol pour atteindre 40 mètres de haut.

"Ce montage symbolise l'implantation future et inimaginable des 20 pylônes de fer qui seraient plantés en plein coeur de notre beau village", explique Philippe Janssens du groupe les Survoltés Ecaussinnes. "Regardez ces grappes de ballons ... et voyez comme c'est joli. Et lorsque vous les regardez, imaginez en lieu et place des énormes tas de ferraille 20 à 30 mètres encore plus hauts et reliés entre eux par 26 câbles conducteurs."

Les habitants de la Cité de l’Amour étaient donc invités à lever les yeux au ciel afin de s’imaginer la hauteur d’un projet comme celui de la Boucle du Hainaut. Et l’action a eu l’effet escompté, puisque plusieurs riverains ont reposté sur les réseaux sociaux les photos de ces ballons. "C’est encore plus réaliste et ça fait peur. Merci pour nous tous, pour votre combat", peut-on lire sur certaines publications, ou encore, "Un boulot extraordinaire qui nous permet de vraiment nous en rendre compte. C’est vraiment choquant."

Vers 22h45, un feu d’artifice a également été organisé en trois points du village. L’objectif n’était évidemment pas de célébrer la journée, mais bien de représenter les conséquences d’un tel projet. "La ligne de très haute tension d’Elia serait omniprésente dans nos vies et notre décor chaque jour, et ce pour le restant de nos jours", ajoute Philippe Janssens. "Mais n'oublions pas que cette ligne serait omniprésente dans nos vies chaque nuit également ! Chaque pylône et chaque câble à points d'intervalle est équipé de lumières clignotantes pour prévenir les accidents aériens."

Les habitants craignent que cette ligne à très haute tension se transforme en "guirlande de noël permanente" sur six kilomètres à l’autre bout du village. C’est donc pour sensibiliser aux nuisances que cette action a été planifiée par les Survoltés Ecaussinnes. "Comme pour les grappes de ballons rouges, les lumières d'un feu d'artifice seront bien plus jolies que les lumières clignotantes de 20 énormes pylônes", conclut Philippe Janssens. "Nos excuses pour ces quelques minutes de bruit. Continuons à nous battre de toutes nos forces pour éviter qu'un jour, de telles monstruosités ne débarquent pas pour de vrai ! Le combat, c’est maintenant." Le message est clair.