L'ex-champion de la Raal et échevin de Binche est un fan de la première heure de Big Rom.

Les années passent et les critiques se font de plus en plus discrètes à l'égard de Romelu Lukaku. Le Belge est parvenu à s'imposer comme un attaquant de classe mondiale. Depuis qu'il porte le maillot de l'Inter, il affole les tifosi. Et pour cause, Lukaku a déjà marqué 18 buts en 25 rencontres. C'est autant, à lui tout seul, que toute l'attaque des rivaux de l'AC Milan.

S'il y en a bien un qui jubile, c'est Fred Tilmant. L'ex-champion de la Raal et échevin de Binche est un fan de la première heure et a toujours dit que Lukaku cartonnerait, même quand certains reprochaient à l'attaquant d'avoir deux pieds carrés. "J'étais moi-même attaquant et je sais combien c'est très difficile de marquer des buts, de gérer la pression et les critiques. Un attaquant n'a jamais droit à l'erreur, il faut être parfait", commente Fred Tilmant. "Comme tout le monde, Romelu a ses qualités et ses défauts. Mais ce qu'on pourrait considérer comme des lacunes techniques, il les compense par son mental d'acier. Mentalement, c'est un des plus forts attaquants que je connaisse. Quoiqu'il arrive, il continue à marquer des buts."

Et n'allez pas dire à notre fan que Big Rom est absent des grands matchs. "Certains continuent à le critiquer sur ça, mais c'est ridicule. On ne marque pas trois ou cinq buts quand on joue contre le Barça ou le Bayern. On lui demande d'être déterminant dans les matchs décisifs, et il l'est. On l'a vu contre la Croatie ou le Brésil. Je rappelle aussi qu'être attaquant, ce n'est pas seulement planter des buts. C'est aussi perturber une défense par ses mouvements."

Fred Tilmant n'a pas attendu que la presse italienne encense Lukaku. Très vite, il a décelé le talent chez le joueur. "Quand à 16 ans, on intègre avec succès le noyau d'Anderlecht, c'est qu'on est costaud. Quand j'ai vu ça, je n’avais qu'un souhait, c'est que ce joueur perce et renforce notre équipe nationale."

Le Binchois nourrit d'ailleurs de grands espoirs pour nos Diables rouges. "Romelu n'a que 27 ans et il sera au sommet vers 30 et 31 ans. De manière générale, l'équipe est arrivée à maturité et c'est le moment ou jamais d'être champions. Remporter la Coupe du Monde dans deux ans, ce sera plus difficile, car nous aurons perdu des joueurs importants en défense."