Le projet est désormais sur de bons rails ! Ce vendredi, le bourgmestre de La Louvière, Jacques Gobert (PS) a signé la demande de permis d’urbanisme de la gare du Centre, qui accueillera très bientôt un nouveau commissariat de police. Le projet était dans les cartons depuis un moment mais vient clairement de prendre un coup d’accélérateur, notamment grâce aux contacts initiés par Olivier Destrebecq (MR), conseiller communal, avec l’ex-ministre de la mobilité, François Bellot (MR).

"C’est un acte fort qui vient d’être posé par la ville de La Louvière car si nous n’avions pas décidé d’y investir… Symboliquement, la signature des plans est une avancée non-négligeable dans ce dossier", se réjouit Jacques Gobert. "Il faudra compter entre trois et quatre mois environ pour la demande de permis, après quoi nous pourrons passer à l’adjudication. Si tout se passe bien, on peut imaginer le début des travaux d’ici la fin de cette année ou, au plus tard, en début d’année prochaine."

Pour rappel, le futur bâtiment se veut résolument moderne. Très carré, avec une grande façade en bois et en béton, il comptera une entrée réservée aux services de la police, accessible 24h/24, et une deuxième entrée, utilisée par les navetteurs de la SNCB. "Nous insistons sur le fait que la salle des pas perdus est conservée, sa fresque également !" Il s’agit donc d’un véritable plus pour les navetteurs.

Quant à la police, elle occupera 90 à 95% du bâtiment rénové, tandis que la SNCB gardera toujours une activité sur place, avec un guichet. Un budget de 660 000 euros avait naturellement été prévu pour que la police se rende propriétaire du bâtiment. La SNCB se rendra locatrice, via un bail emphytéotique. Elle procédera tout de même à la rénovation des quais et du passage sous voies, via une enveloppe de quelque 800 000 euros.

Les policiers, actuellement installés « étroitement » à la rue de Baume, peuvent dès lors commencer à décompter les jours avant leur futur déménagement.