La crise fait énormément de dégâts. Tant chez les indépendants, les commerçants ou certaines entreprises que dans le secteur culturel et associatif. Même les mouvements de jeunesse et les maisons de jeunes sont durement frappés. C'est le cas à Ecaussinnes où la MJ Epidemik vit des heures difficiles.

"Des projets ayant été pensés et organisés tombent tout bonnement à l’eau et personne ne sait si les stages à venir vont pouvoir se faire", écrit Gontran, le coordinateur de la Maison de jeunes, sur les réseaux sociaux. "À côté de ça, des demandes de subsides pour créer de l'emploi ont toutes été refusées de la part des instances régionales."

La commune d’Écaussinnes continue de soutenir les projets, profitant de chaque porte entrouverte pour y mettre le pied. "Le conseil d’administration reste également à pied d’œuvre pour trouver des solutions aux problèmes qui surviennent actuellement en pagaille. Enfin, l’équipe n’est jamais en panne d’imagination et parvient souvent à se réinventer, parfois dans l’urgence, pour proposer aux jeunes de s’épanouir tout de même dans des activités intenses."

Conséquences : d'une équipe de huit personnes dernièrement, la MJ Epidemik devra passer à seulement quatre personnes dès le mois de mars prochain. "C’est un coup dur pour l’asbl", poursuit Gontran. "En effet, aucun article 60 ne peut signer chez nous et être formé, vu l’obligation d’être essentiellement en télétravail. L’équipe en place va donc devoir prendre son mal en patience et ne pas crouler littéralement sous le travail supplémentaire."

En découle la mise à l'arrêt malheureusement du projet de web radio lancé en 2020. Radio Epidemik devra cesser ses activités dès le 28 février 2021. "À moins, bien entendu, qu’une personne veuille reprendre le projet, toujours sous la responsabilité de la MJ et en collaboration avec elle."

La MJ lance donc un appel aux bénévoles. "L’idée est vraiment de permettre aux jeunes de 12 à 26 ans de s’exprimer et de se réaliser via un outil génial et efficace. S'il existe une personne fiable et opiniâtre, désireuse d'être bénévole et capable de travailler avec les jeunes dans un esprit d'éducation permanente, qu'elle se fasse connaître."