Le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Mons, a prononcé lundi une peine de huit ans de prison ferme contre un Louviérois né en 1956, poursuivi pour avoir tenté d'assassiner le compagnon de son ex-femme le 15 décembre 2019 à La Louvière. D'autres préventions ont aussi été retenues par le tribunal: violation de domicile, port d'une arme à feu, menaces par gestes et harcèlement.

Le 15 décembre 2019, vers 20h40, le prévenu s'est rendu chez son ex-femme, armé d'un fusil. Lors d'une rixe avec le nouveau compagnon de son ex-épouse, un coup de feu est parti. Touché, son rival a été emmené à l'hôpital et placé dans le coma. Le prévenu évoquait un coup de feu accidentel, déclarant que le coup de feu était parti alors que son rival tirait sur le canon. Son avocat, Me Donatangelo, avait plaidé une requalification de la tentative d'assassinat en coups et blessures involontaires et en menaces avec arme. L'avocat avait contesté l'intention d'homicide et la circonstance aggravante de préméditation.

Le tribunal a estimé que les faits étaient établis tels que qualifiés. Le prévenu avait été placé sous mandat d'arrêt le 16 décembre puis placé sous surveillance électronique. Le tribunal n'a pas ordonné son arrestation, pourtant requise par le ministère public. Le condamné dispose d'un délai de trente jours pour faire appel.