Centre Elles ouvrent leurs portes ce samedi pour remplir le formulaire du donneur.

Un seul donneur peut sauver jusqu’à huit vies par le don d’organes et aider 20 autres personnes à retrouver une qualité de vie par le don de tissus. Mais les services hospitaliers manquent toujours de dons d'organes et ne peuvent répondre aux besoins de tous les patients. Voilà pourquoi huit communes de la région du Centre ont décidé de s'associer à l’opération "Don d’organes" dans le cadre de l'émission "Make Belgium Great Again" proposée par RTL-TVI.

Les services population des communes de La Louvière, Binche, Braine-le-Comte, Le Roeulx, Seneffe, Manage, Chapelle-lez-Herlaimont et Ecaussinnes ouvriront donc spécialement leurs portes ce samedi matin. Les citoyens désirant s'inscrire sur la liste des donneurs pourront remplir gratuitement le formulaire destiné à cet effet. "Nous sommes tous des donneurs potentiels aux yeux de la loi mais la famille peut s'y opposer. Mais si l'on s'enregistre en tant que donneur, la position devra être respectée", explique Véronique Sgallari, échevine de la santé à Ecaussinnes.

"Sans cette greffe, c'était la mort assurée"

L'accès à ce formulaire peut se faire durant toute l'année mais il a été décidé de promouvoir la démarche via cette opération "Don d'organes". "C'est un sujet sensible parce que cela évoque la mort et la vie en même temps. Automatiquement, les sujets deviennent moins tabous lorsqu'on en parle beaucoup. Dans mes connaissances très proches, il y a une personne qui a récemment reçu un foie entier. Sans cette greffe, c'était la mort assurée. Nous sommes tous confrontés un jour ou l'autre à cela. Plus on sera sensible au don d'organes, plus on sauvera des gens."

Lors des élections communales du 14 octobre 2018, il a été proposé à tous les citoyens de s'enregistrer sur la liste des donneurs d'organes. Ce sont ainsi pas moins de 15 602 Belges qui ont décidé de devenir donneurs à cette occasion. Ce formulaire, disponible aussi en ligne, se remplit en quelques secondes. En faisant cette démarche, les membres de la famille au premier degré et le conjoint ne pourront pas s'opposer à votre don d'organes.