Ils ont commis des vols et agressions dans la région du Centre.

Le ministère public a requis des peines de huit et cinq ans de prison ferme, vendredi devant la cour d'appel du Hainaut, contre deux anciens caïds qui ont sévi notamment à Soignies et Ecaussines entre 2013 et 2016. Ils ont multiplié les agressions, les extorsions, les attaques à main armée... Arrêt le 10 janvier 2020.

En première instance, P.O (23 ans) avait écopé de six ans, quatre et six mois de prison pour de nombreuses attaques à main armée commises dans des commerces de la région du Centre. Son avocat a demandé de réduire la peine et de l'assortir d'un sursis alors que le ministère public a requis une peine de huit ans de prison ferme. 

R.L (25 ans) avait écopé de deux ans et de 15 mois de prison au tribunal correctionnel de Mons, lequel l'avait aussi acquitté pour douze faits et avait retenu l'état de récidive. Il avait déjà été condamné à 30 mois de prison avec sursis en décembre 2016 et à 12 mois de prison avec sursis, un an plus tôt, pour des vols. 

Il est détenu jusqu'en 2024. Son avocat estime que la peine de cinq ans de prison requise par l'avocat général est "indécente" compte tenu du dépassement du délai raisonnable. Devant la cour, les deux hommes ont regretté avoir commis de tels faits, admettant qu'ils auraient dû poursuivre des études au lieu de sombrer dans la délinquance.