La journée de ce dimanche n’a pas été de tout repos pour les habitants des logements de la Cité Jardin, à Saint-Vaast. Une importante fuite d’eau s’est en effet déclarée au matin, inondant plusieurs appartements. Rapidement, les pompiers de La Louvière, les services communaux et les services de Centr’Habitat, propriétaire de l’immeuble, étaient intervenus sur les lieux pour tenter de limiter au maximum les dégâts, tandis qu'un plan d'urgence communal était enclenché par le bourgmestre.

Au total, cinq logements ont été plus durement touchés. "C’était impressionnant, ça a été très vite", témoigne un locataire. "Mon logement a été épargné, je n’ai eu de l’eau qu’au niveau de la porte d’entrée, mais ma sœur, qui habite au 8e étage, a été totalement inondée. Son appartement est inhabitable, tous ses meubles et son mobilier sont foutus." Pour ce jeune père de famille, il n’était pas question de réintégrer le logement dimanche.

"Contrairement à ma sœur, j’aurais pu y revenir. Mais j’ai un bébé de trois mois et je ne veux prendre aucun risque avant d’avoir des garanties : quid de la stabilité du bâtiment, de problèmes d’humidité ? Combien de temps faudra-t-il pour que les murs sèchent ? Par ailleurs, l’ascenseur est inaccessible et je me vois mal monter et descendre six étages, plusieurs fois par jour, avec mon bébé, la poussette et le reste."

Ce dimanche soir, c’est donc à l’hôtel que la petite famille a été relogée. "Cinq logements ont été déclaré temporairement insalubres et d’autres personnes ont effectivement manifesté des inquiétudes quant à l’idée de réintégrer leur logement", confirme Sergio Spoto, directeur technique de Centr’Habitat. "Des discussions vont être lancées afin que des solutions puissent être trouvées rapidement avec tous les locataires concernés."

À ce jour, on ignore encore la cause de l’incident. "Pour des raisons qui nous échappent, le bouchon de vidange de l’un des trois ballons d’eau installé sur la toiture a explosé. L’eau s’est rapidement infiltrée dans les gaines techniques, notamment des ascenseurs, a dévalé les étages et inondé les espaces techniques." Au total, ce ne sont pas moins de 1500 litres d’eau qui se sont ainsi déversés dans le bâtiment.

"Nous avons entrepris des tests électriques dans tous les appartements. Dès que nous avions un doute, l’appartement était déclaré temporairement insalubre. Dimanche en fin de journée, tout était remis en état, à l’exception des ascenseurs qui sont hors-service. Il y a 1,5 mètre d’eau dans les fosses, il va donc falloir pomper et laisser sécher. Alors seulement, nous serons en mesure d’y voir plus clair et d’évaluer les dégâts pour envisager la remise en service."

Le directeur technique se veut cependant rassurant quant aux autres dégâts. "C’était impressionnant, j’en conviens, mais il n’y a aucun souci à se faire quant à l’état des fondations. Toutes les mesures de sécurité ont été prises, des vérifications ont été menées. Plusieurs personnes, hésitantes ce dimanche, ont d’ailleurs regagné leur logement ce lundi." Pour les plus touchées en revanche, l’issue est moins favorable…

Il reste désormais à comprendre comment un tel problème a pu survenir et faire le nécessaire pour que cela ne puisse plus arriver.