Si les dégâts ne sont pas comparables aux inondations meurtrières dans l’est du pays, la commune de Soignies a, une fois encore, été la cible de pluies importantes. Après un mois de juin compliqué en termes de météo, les Sonégiens accusent le coup de ces nouvelles intempéries. Des cours d’eau comme la Senne, le Spinette ou encore l’Obrecheuil sont sortis de leur lit, détruisant le travail de toute une vie des citoyens, mais également des agriculteurs.

Leurs champs ont été complètement noyés, et parfois même servis de déviation afin de faire diminuer le niveau d’eau de certains cours d’eau dans l’est du pays. Conscientes de l’impact de ces pluies sur les cultures, les autorités sonégiennes se réuniront dans une commission communale de constat de dégâts aux cultures ce vendredi 23 juillet. À l’Hôtel de Ville de Soignies, à 10h, les participants procéderont à une visite des parcelles endommagées.

Ces derniers jours, les agriculteurs concernés étaient invités à se faire connaitre. "Si vous rencontrez des pertes dans vos cultures qui ont été occasionnées par un effondrement karstique et que vous souhaitez être indemnisés, vous devez nous faire parvenir un procès-verbal de constat de dégâts aux cultures que vous devrez préalablement compléter et signer", écrit la Ville.

L’objectif est de faire l’état des lieux. "Ces constatations de dégâts servent, d’une part, dans la détermination des revenus imposables de chaque agriculteur en vue de l’obtention de déductions fiscales et, d’autre part, dans la procédure de reconnaissance d’une éventuelle calamité agricole", ajoutent les autorités. Les agriculteurs auront ainsi leur mot à dire sur les dernières intempéries.