Dans la Cité de la pierre bleue, la fin d’année est toujours synonyme de course à pied. La corrida de Noël, organisée au départ du centre-ville, marque habituellement la fin du challenge de l’entité sonégienne rempli de onze étapes parsemées de mars à décembre et organisées par différents comités (écoles, clubs sportifs…). Sauf que l’édition 2020 a évidemment été totalement chamboulée.

Mais les adeptes de jogging ont tout de même pu assouvir leurs envies. Une version alternative du challenge a en effet été imaginée. "Pour le plaisir du sport, les participants ont pu se challenger en toute sécurité, durant tout l’été", explique Quentin Baré du service des sports. "Concrètement, les sportifs ont parcouru, de manière autonome et quand ils le désiraient, les différentes courses annulées."

Des parcours fléchés

Tous les comités de joggings annulés ont accepté de proposer leur parcours durant une semaine chacun, en juillet et août. "Chaque parcours était tracé au sol, comme lors d’un jogging en conditions normales, par les comités respectifs. En plus de cette matérialisation du parcours sur le terrain, le format informatique du tracé de la semaine était envoyé chaque lundi. La participation aux courses était totalement libre."

Les joggeuses et joggeurs ont ainsi profité des parcours fléchés dans l’ordre de leur souhait. "Cette manière de fonctionner avait l’avantage de permettre à toutes et tous de réaliser chaque jogging individuellement, sans risquer de se retrouver massivement. Pour la sécurité de tous, les consignes de sécurité en vigueur étaient ainsi respectées", signale Quentin Baré.

Pour les mordus de compétition, un classement fictif a même été établi. Et les participants ont été nombreux, non pas pour gagner un prix, mais simplement pour la passion du sport et l’envie de se dépasser.