Il y avait de l'agitation ce vendredi matin dans les couloirs de l'Athénée royal de Binche. Et pour cause, la ministre de l'enseignement Caroline Désir et le ministre des bâtiments scolaires Frédéric Daerden ont débarqué sur place sur le coup de 10h30. Une visite exceptionnelle qui marquait la première sortie de Caroline Désir dans une école secondaire depuis la rentrée des classes.

"Lorsqu'il n'y avait pas encore le Covid, la ministre m'avait promis de venir en visite à l'Athénée le 18 mai pour rencontrer les enseignants et les élèves", explique Laurent Devin, bourgmestre de Binche. "Evidemment, la situation a évolué. Elle m'avait donc promis que sa première visite en secondaire à la rentrée se ferait à Binche. C'est donc ici, dans cet établissement du réseau de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qu'elle a fait sa rentrée officielle pour l'enseignement secondaire."

© DR

© DR

Les deux ministres ont été accueillis par les élèves qui ont pu exprimer certaines de leurs inquiétudes autour du port du masque obligatoire en classe dès 12 ans. Caroline Désir en a d'ailleurs profité pour rappeler la nécessité de cette mesure. "L'épidémie n'est malheureusement pas dernière nous", assure-t-elle. "Cette mesure de protection est nécessaire. On pourrait dire que c'est embêtant pour enseigner mais le pire, c'est de ne pas enseigner du tout. Si l'on peut organiser un enseignement avec masque, c'est bénéfique pour tout le monde."

Au sein de l'Athénée royal de Binche, ce sont 1 600 élèves qui se côtoient chaque jour. "Mais les dispositions sanitaires sont respectées à la lettre", assure Laurent Devin. "Et puis l'enthousiasme des professeurs est toujours présent. Celui des élèves aussi. J'ai d'ailleurs ma propre fille qui est scolarisée dans cette école. Cette rentrée est très enthousiasmante même s'il règne toujours cette inquiétude."