Vingt-deux élèves de 3e maternelle pourront en bénéficier.

"Good morning", "My name is...", "What time is it ?"... Voilà un micro extrait de ce que l'on pourra bientôt entendre dans une classe de l'école communale de Piéton. Dès la rentrée de septembre, une nouvelle classe d'immersion en anglais fera son apparition au sein de cet établissement. "Il y a déjà onze élèves inscrits pour une capacité maximum de 22 élèves", signale Céline Meersman, échevine de l'enseignement à Chapelle-lez-Herlaimont.

Il a été décidé de lancer cette première classe dès la 3e maternelle. Mais dans un an, les élèves entreront en 1re primaire, puis en 2e année. Et ainsi de suite. L'objectif étant évidemment de disposer de classes d'immersion de la 3e maternelle à la 6e primaire endéans les sept prochaines années. Concrètement, les cours se donneront à 50% en français et 50% en anglais entre la 3e maternelle et la 4e primaire puis le français reprendra plus de place dans la grille en 5e et 6e primaire afin de mieux préparer les élèves au CEB.

Le projet s'est porté sur l'école communale de Piéton grâce à sa position géographique, centrale et facile d'accès, mais aussi pour attirer les élèves de communes voisines qui ne possèdent pas d'immersion. Par ailleurs, l'école était déjà très sensible aux besoins en langue puisque des cours de turc et d’italien y sont dispensés depuis plusieurs années.

Le choix de l'anglais en immersion - et non du néerlandais qui est dispensé comme seconde langue dans les écoles chapelloises - s'est porté naturellement. "L’anglais arrive en troisième position des langues les plus parlées dans le monde. L’anglais permettra, à terme, à chaque enfant d’échanger avec un plus grand nombre de personnes. Aujourd’hui, beaucoup d’écrits scientifiques et universitaires ainsi que le monde artistique utilisent cette langue comme vecteur de communication."

La commune souligne que l’inscription doit être l’objet d’un choix et non être imposée. Dans le cas contraire, l’enfant risquerait de s’adapter difficilement au système si il n’y est pas préparé.