La commune d'Ecaussinnes serait-elle en infraction urbanistique depuis neuf mois ? C’est en tout cas ce que révèle Sébastien Deschamps, conseiller ENSEMBLE. Il indique en effet que la commune est en défaut de permis d'urbanisme pour le placement de six modules préfabriqués accueillant les bureaux du service des travaux. Une décision d'octroi conditionné du permis d'urbanisme avait été délivrée, en date du 8 octobre 2019, par le fonctionnaire délégué, à l’administration communale d'Ecaussinnes pour le placement de ces six modules préfabriqués pour une durée d'installation de maximum deux ans au dépôt communal situé à la rue Jean Jaurès à Ecaussinnes-d'Enghien.

Les délais accordés par le fonctionnaire délégué permettaient d’obtenir du temps pour mettre en place une solution de déplacement des bureaux présents dans ces modules.

"Dans sa décision, il avait précisé que l'autorisation préalable était en place en attendant la construction d’un nouveau dépôt communal qui était à l'époque en cours d’étude et que l'autorisation était donc faite à titre provisoire de deux ans. Plusieurs conditions étaient imposées dans ce permis : respecter les dispositions de la zone de secours Hainaut centre, mettre une rampe d'accès pour les personnes à mobilité réduite, etc", indique Sébastien Deschamps.

Lors du conseil communal du 28 juin 2021, l'échevin des Travaux avait signalé que le projet de délocalisation du dépôt communal (situé à l'heure actuelle à la rue Jean Jaurès) en direction de la rue de l'Avedelle était abandonné, compte tenu des choix budgétaires réalisés par le collège communal jusqu'à la fin de la mandature. Pour rappel, un projet de nouveau dépôt communal moderne était programmé dans la déclaration de politique générale à la rue de l'Avedelle à Ecaussinnes.

Pour Sébastien Deschamps l’infraction urbanistique est claire. "La commune d'Ecaussinnes est en infraction urbanistique. C'est un comble quand on sait que celle-ci ne respecte pas les règles alors qu'elle doit montrer l'exemple. La commune est amenée à effectuer un contrôle au quotidien, poursuit des gens pour des infractions urbanistiques et ne respecte pas les règles du jeu dans son propre chef. Le service d'urbanisme de la commune va-t-il dresser un PV d'infraction sur les installations communales ou fermer les yeux ? C'est deux poids deux mesures...", peste-t-il.

De son côté, le bourgmestre d’Ecaussinnes confirme le dépassement des délais mais assure faire le nécessaire pour régulariser la situation. "Le permis nous avait été octroyé le 8 octobre 2019 pour une durée de deux ans. Il est donc bel et bien périmé actuellement", confie Xavier Dupont, bourgmestre d’Ecaussinnes. "Nous voulions construire un nouveau dépôt communal mais les finances actuelles et la crise du bâtiment ne nous ont pas permis de mener à bien ce projet à moyen terme. Nous avons donc lancé une étude de régularisation complète du dépôt communal avec notamment la réhabilitation et la rénovation d’un des bâtiments en vue de pouvoir accueillir les bureaux en son sein. Ces bureaux seront plus accueillants pour les agents et plus attrayants visuellement que les modules préfabriqués. Nous allons demander une prolongation du permis de ces derniers le temps que les rénovations puissent être réalisées."