La Communauté urbaine du centre (CUC) a décidé de suivre les conclusions de son groupe de travail sur la Boucle du Hainaut et de remettre un avis défavorable à ce projet déposé par Elia et présenté comme la réalisation, à l'horizon 2028, du "chaînon manquant" dans le transport l'électricité à travers la province. Les instances de la Communauté urbaine ont rappelé, dans un communiqué, que le ministre wallon de l'Aménagement du territoire, Willy Borsus, avait souhaité en février consulter plusieurs organismes, dont la Communauté urbaine du centre, afin que ceux-ci lui remettent leur avis sur le projet conduit par le gestionnaire du réseau de transport d'électricité. 

Les différents organismes ont eu à leur disposition les pièces relatives au dossier, notamment le dossier de base déposé par Elia demandant la révision du plan de secteur, les résultats de l'étude demandée par le ministre ainsi que les avis des divers conseils communaux et des commissions consultatives communales d'aménagement du territoire (CCATM).

La CUC demande ainsi au gouvernement wallon de ne pas décider de la révision du plan de secteur et, donc, de ne pas adopter le projet qui lui est soumis. "Les résultats des études annoncées par les ministres Borsus et Tellier (ministre wallonne de l'Environnement, NDLR) ne seront pas connus avant la fin de l'année 2021 et les résultats de celles-ci pourraient remettre en cause les fondements du projet déposé par Elia", a indiqué la CUC.

La Communauté urbaine du centre souhaite également que les études concernées, relatives notamment à une contre-expertise sur les besoins et solutions techniques, ainsi qu'à l'impact des ondes électromagnétiques sur la santé et l'environnement, d'autre part, soient accompagnées "d'un comité de suivi auquel seront associés les représentants des groupements citoyens, des élus des communes concernées et des fédérations agricoles".