Centre

Les gilles ont rendu hommage à leur ancien camarade et bourgmestre.

Que serait un carnaval à La Hestre sans Pascal Hoyaux ? Même s'il n'était pas présent physiquement pour cette édition 2019, la réponse est difficile à donner tant l'esprit de l'ancien bourgmestre planait encore sur les Hestrois. Des pin's ont été distribués aux participants de toutes les sociétés tandis que les gilles arboraient un ruban noir sur leur panier à oranges. "Pascal reste omniprésent dans le folklore manageois", confie Patricia, son épouse. "Il a laissé une trace dans chaque village de l'entité mais c'est vrai que c'est à La Hestre qu'il avait le plus d'affinités. Il y a toujours vécu et a fait le gille pendant plus de vingt années."

De même, une grande bâche réalisée par les amis du Folklore La Hestrois a été déployée lors du rondeau de ce dimanche. Sous le regard ému de toute la famille de Pascal Hoyaux. "C'était très impressionnant", confie Patricia. "J'y étais avec mon fils et toute la famille. Lors du rondeau, nous avons été invités à aller au centre. Nous n'avons pas pu nous empêcher de pleurer évidemment. C'était très difficile."

Lors du carnaval, Patricia et Pascal avaient pris pour habitude d'offrir le déjeuner du dimanche. Les membres de l'Union socialiste communale (USC) de Manage ont tenu à prendre le relais. "Là aussi, une grande bâche était placée en l'honneur de Pascal. Mais je n'y suis pas allée parce que c'était trop dur émotionnellement. C'est quelque chose que nous préparions à deux. Je ferai à nouveau ce déjeuner l'année prochaine mais les événements étaient encore trop proches pour cette fois-ci."

Les festivités du carnaval de La Hestre se poursuivent encore ce lundi avec la sortie des sociétés folkloriques. Ce soir, place au cortège qui sera suivi du traditionnel rondeau final sous le ciel illuminé par le feu d'artifice. Ce mardi, le carnaval se clôturera avec le brûlage des bosses. Là encore, l'esprit de Pascal Hoyaux, décédé le 28 janvier dernier, sera omniprésent.

© DR