Centre

La ville présente ce mardi soir son Plan Stratégique Transversal, feuille de route pour la mandature.

Il aura fallu de longs mois de travail aux équipes de la ville de La Louvière mais aussi du CPAS pour remplir leur mission. Mais ce mardi, le Programme Stratégique Transversal (PST) 2018-2024 a pu être présenté à la presse, en prémisse du conseil communal. La ville s’était déjà pliée à l’exercice sous la précédente mandature en tant que commune-pilote. Aujourd’hui, c’est pour répondre à des obligations légales qu’elle a dressé les objectifs à atteindre et les projets à mener sous cette mandature.

"Il ne s’agit pas d’une Bible mais bien d’une feuille de route destinée à guider les actions et décisions de la majorité tout au long de cette mandature", explique Rudy Ankaert, directeur général de la ville de La Louvière. "Le PST n’est pas quelque chose de figé, il sera amené à évoluer : certains projets verront le jour et disposent déjà d’enveloppes budgétaires, d’autres seront abandonnés, faute de ressources ou de moyens financiers disponibles."

Cinq objectifs stratégiques ont été définis pour un total de 270 actions. "Elles n’ont évidemment pas été définies au hasard et tiennent compte des réalités budgétaires qui sont les nôtres. Le PST a été élaboré en tenant compte d’autres démarches, elles aussi en cours d’élaboration." Citons la Déclaration de Politique Communale, la Déclaration de Politique Sociale, la démarche projet de ville, le plan de gestion ou encore la Politique des Grandes Villes.

Le PST reprend finalement les grandes lignes déjà présentées à plusieurs reprises par la majorité PS-Ecolo et ne promet pas de révolution. Il est question de bonne gouvernance, de transparence et de participation citoyenne, de cohésion sociale et de bien-être du citoyen mais aussi de logements, de mobilité, de propreté et de sécurité. La transition écologique fait aussi partie des priorités, tout comme un positionnement en tant que pôle économique, touristique et culturel.

Des thèmes qui, pour certaines, sont communs avec les ambitions du CPAS, qui tout au long de cette mandature, suivra un fil rouge fait de logements et de santé, de culture et de sport, d’insertion socioprofessionnelle et de lutte contre la précarité, de gouvernance, de transparence et de modernisation numérique. Le CPAS a de son côté ciblé quatre objectifs stratégiques pour plus de 100 actions concrètes.