Le couperet est tombé lors du dernier comité de concertation : les événements de plus de 200 personnes sont suspendus, qu’ils soient organisés en intérieur ou en extérieur. Conséquence, le milieu culturel est une nouvelle fois contraint de s’adapter… Dans la mesure du possible. Au théâtre royal de Mons, impossible de poursuivre des activités dans pareilles conditions. Le choix de la fermeture a donc été pris. Dans la Cité des Loups en revanche, Central a décidé de garder ses portes ouvertes.

Les spectacles programmés dans le courant de ce mois de décembre sont dès lors maintenus. "Nous avons décidé d’adapter nos jauges afin de maintenir les spectacles programmés et répondre ainsi aux mesures adoptées lors du dernier codeco", confirme-t-on du côté de Central. "Une date supplémentaire du spectacle de cirque Tabarnak est organisée le mercredi 8 décembre, en plus des 9 et 10 décembre, afin de répartir le public sur trois soirées."

Le public peut par ailleurs encore acheter des places pour cette nouvelle date, également prévue au théâtre de La Louvière, tout en restant conscient que différentes mesures sanitaires devront être respectées. Le covid safe ticket est obligatoire, tout comme le port du masque et la distanciation physique. Il en sera pour les séances Ciné Stuart et les spectacles programmés en décembre. Il s’agit du spectacle Les Fils de Hasard, Espérance et Bonne Fortune (du 15 au 19 décembre) et de Montenero (le 16 décembre au LouvExpo).

"Nous attendons le prochain codeco afin de nous prononcer sur les modalités d’accueil du public pour les événements programmés en janvier prochain", précise encore le centre culturel, qui espère évidemment ne pas souffrir d’une nouvelle fermeture alors que le secteur culturel a, tout au long de cette crise, était particulièrement touché par les mesures gouvernementales.