Ce dimanche soir, Daniel C., gestionnaire de quartier actif sur le territoire de Saint-Vaast, mettait fin à ses jours après s’être retranché au cœur du commissariat d’Haine-Saint-Paul. Âgé de 57 ans, ce dernier n’était pas en service au moment des faits. Il était arrivé sur les lieux en fin d’après-midi afin de prendre possession de son arme de service. Rapidement, il avait fait connaitre ses intentions.

Les négociations menées par les unités spéciales de la police fédérale n’ont pas permis une issue favorable. Dans le courant de la soirée, deux coups de feu étaient entendus. Le corps du malheureux, qui n’avait plus donné signe de vie à la suite de ces deux tirs, était découvert aux alentours de 21 heures.

Ce lundi, tristesse et incompréhension envahissent les membres du personnel de la police locale de La Louvière. "C’était quelqu’un de discret mais qui aimait sincèrement son métier et le faisait savoir", explique Eddy Maillet, chef de corps. "C’est ce qui rend les faits d’autant plus violents. Il s’épanouissait dans son métier, n’avait montré aucun signe d’épuisement ou de détresse."

Selon les premiers éléments en possession des services d’intervention, des raisons purement personnelles auraient poussé le quinquagénaire à commettre l’irréparable. "Il est venu chercher son arme de service. Les policiers sont conscients qu’il s’agit d’un moyen radical d’arriver à ses fins… A priori, le fait que cela se soit passé au commissariat n’est pas lié au métier en tant que tel ou à une envie de régler des comptes avec la zone de police."

À l’heure d’écrire ces lignes, cette dernière attendait encore une réponse de la famille afin de savoir si un hommage en uniforme serait rendu à Daniel le jour de ses funérailles. "Nous respecterons évidemment la volonté des proches." Sur sa page Facebook, la zone de police a présenté ses condoléances à la famille et aux proches du défunt.

"Ce décès est un moment éprouvant et douloureux pour l'ensemble des membres de la Zone de Police et toutes nos pensées vont vers sa famille et ses proches à qui nous présentons nos plus sincères condoléances et à qui nous apportons tout notre soutien." Daniel travaillait depuis de longues années au sein de la police locale de La Louvière.