Les dossiers peuvent déjà être préparés mais il faudra attendre une décision du fonds des calamités.

Le passage de la tempête Ciara a laissé des traces. Si aucune victime n’a heureusement été à déplorer, les dégâts matériels ont été particulièrement nombreux. Si le calme est aujourd’hui revenu, les conséquences sont toujours bien visibles et pour de nombreux citoyens, les démarches administratives débutent à peine.

De son côté, la ville de La Louvière a décidé d’introduire une demande de reconnaissance comme calamité publique auprès du service régional des calamités. Une façon pour la ville d’aider les Loups qui auraient subi des dommages. Les personnes concernées sont invitées, dans un premier temps, à prendre des photos, à rassembler les devis et autres factures (sur clé USB si possible) et à faire appel aux assurances.

La majorité des dégâts relatifs à un événement climatique sont en effet couverts. Par la suite, un dossier peut être introduit auprès de l’administration communale. L’administration wallonne devra étudier le caractère exceptionnel de l’événement en utilisant des critères et grilles d’analyse spécifiques au phénomène. Si les critères sont remplis, l’événement sera reconnu comme calamité publique. Si les biens endommagés se situent dans le périmètre géographique de cette reconnaissance, une demande d’aide à réparation pourra être soumise.

Notons par contre qu’il n’y aura pas d’indemnité par le fonds wallon des calamités pour des dégâts à des biens normalement assurables. Une fois la calamité naturelle reconnue, le propriétaire du bien endommagé pourra adresser sa demande d’aide à la réparation au service régional des calamités avant la fin du troisième mois de publication de la reconnaissance au moniteur belge. En d’autres termes, à ce stade, le dossier ne peut qu’être préparé, pas introduit.

Si la demande de reconnaissance aboutit, un expert sera envoyé afin d’évaluer les dommages. Les formulaires sont d’ores et déjà disponibles auprès de l’administration communale. Le personnel communal se tient par ailleurs à la disposition des personnes qui souhaiteraient obtenir de l’aide dans leurs démarches. Deux personnes de contact sont également référencées et peuvent être contactées au 064/27 79 48 ou bdewier@lalouviere.be, ou au 064/27 79 43 ou via Lmottart@lalouviere.be