Ces déviations avaient été prises pour soulager le pont Capitte, fortement fragilisé.

En début d'année, des "mesures de précaution" étaient prises par le Service Public de Wallonie afin de soulager le pont Capitte fragilisé, dans l'attente du début des travaux de démolition et de reconstruction. Ces mesures avaient notamment impliqué la mise en place d'une déviation des lignes de bus 30 (Anderlues-Thieu) et 82 (Mons-Trazegnies) qui ne desservaient dès lors plus la chaussée Paul Houtart à Houdeng.

Cette déviation pour les TEC va prendre fin ce lundi 15 juillet suite à la mise en place, par le Service Public de Wallonie, de feux équipés de capteurs permettant de réguler plus facilement la circulation des bus. Les lignes 30 et 82 reprennent donc leur itinéraire normal et desservent à nouveau la chaussée Houtart dès ce 15 juillet.

Pour rappel, en attendant les travaux de remplacement qui devraient intervenir dans les prochaines années, un rapport d’inspection de sécurité du SPW avait conclu qu’il s’avérait nécessaire, en raison d’une diminution de la résistance des matériaux composant la structure, d’interdire la circulation aux poids lourds et de diminuer la fréquentation des bus des TEC Hainaut.

"Nous rappelons que l’autorité compétente relative à la gestion des ouvrages d’art est bel et bien le SPW. L’enjeu, pour la ville de La Louvière, est de garantir aux 8000 véhicules qui empruntent le pont Capitte au quotidien, une mobilité aussi fluide que possible étant donné les circonstances. Des perturbations de la circulation sont malheureusement à prévoir sur cet axe très fréquenté", communiquait la ville de La Louvière.